Condamnation de Patrick Balkany : "On ne voulait pas des peines de prison mais récupérer des sommes"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le maire de Levallois-Perret a été condamné vendredi à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale. Depuis des années, l’Association des contribuables de sa ville se bat contre ces méthodes.
INTERVIEW

Le maire de Levallois-Perret a été condamné vendredi à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale. Depuis des années, l’Association des contribuables de sa ville se bat contre ces méthodes. Son secrétaire général, Dominique Tiger, invité à s'exprimer au micro d'Europe 1 samedi, rappelle que "le choix de la prison est le choix de la justice". "On ne voulait pas des peines de prison mais récupérer des sommes", appuie-t-il. 

 

Le tribunal correctionnel a jugé les élus des Hauts-de-Seine, Patrick et Isabelle Balkany, coupables de tous les faits de fraude fiscale qui leur étaient reprochés : de ne pas avoir payé d'impôt sur la fortune entre 2010 et 2015 malgré des actifs estimés à 16 millions d'euros minimum et d'avoir déclaré des revenus amplement sous-évalués entre 2009 et 2014. Au total, les sommes éludées sont estimées par le fisc à plus de 4 millions d'euros d'impôts sur le revenu et la fortune. 

Le deuxième volet en octobre concernera directement les habitants de Levallois-Perret

C'est la longévité de la fraude organisée qui a amené le tribunal à prononcer ces peines sévères. La justice a notamment retenu la "volonté résolue des époux Balkany de dissimuler méthodiquement à l'administration fiscale (...) l'étendue réelle de leur patrimoine".

Après le délibéré du volet « fraude fiscale » du procès, l'édile doit maintenant se préparer au second volet le 18 octobre prochain, consacré aux délits de blanchiment et de corruption. Une étape qui concerne directement les Levalloisiens. L'homme politique encourt une peine encore plus lourde, jusqu'à 7 ans d'emprisonnement.