Après la divulgation de photos de soirée, Christophe Castaner se défend : "Il n'y a pas de polémique, cela relève de la vie privée"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Vendredi, en visite au centre d'entraînement de la gendarmerie en Dordogne, Christophe Castaner s'est défendu au micro d'Europe 1 après la divulgation de photos privées le montrant en boîte de nuit.
RÉACTION

La séquence est pour le moins embarrassante. Les magazines Voici et Closer ont publié des photos de Christophe Castaner embrassant une jeune femme lors d'une soirée dans une discothèque parisienne, dans la nuit de samedi à dimanche. Vendredi, depuis le centre d'entraînement de la gendarmerie à Saint-Astier, en Dordogne où il était en visite, le ministre de l'Intérieur s'est défendu de toute polémique quant à sa sécurité.

"Ma sécurité est toujours assurée". "Être ministre de l'Intérieur, c'est l'être sept jours sur quatre (sic), 24 heures sur 24. Mais cela ne m'empêche pas de répondre à une invitation à un anniversaire dans un restaurant, et de pouvoir m'y rendre librement", a-t-il argumenté au micro d'Europe 1. "Le reste relève de la vie privée. Parce que ce qui compte, c'est la capacité du ministre à être dans la totalité de l'exercice de ses fonctions. C'est mon cas. Sept jours sur sept, 24 heures sur 24", a martelé le "premier flic de France". Et de poursuivre : "Rassurez-vous, j'ai conscience de l'enjeu de sécurité des Français, des ministres, et du ministre de l'Intérieur. Il n'y a pas de polémique. Ma sécurité est toujours assurée. Mais nous étions dans un lieu privé, dans un restaurant, et évidemment, elle sait aussi se faire efficace et discrète."

Voici raconte que le ministre est arrivé dans ce restaurant chic de Paris vers 22h30 avec un couple d'amis, et qu'il a démarré la soirée par des shots de vodka. Une heure plus tard, les convives poussaient les tables pour danser. Alors que les enceintes diffusaient le tube de Dirty Dancing, Christophe Castaner a embrassé une certaine Clara.

Édouard Philippe dit sa "confiance" en son ministre. Sur Europe 1 vendredi, le Premier ministre Édouard Philippe a renouvelé sa confiance à Christophe Castaner. "Je n'ai aucun commentaire à faire sur la vie privée de Christophe Castaner, et le ministre de l'Intérieur a toute ma confiance", a-t-il déclaré. La question de la protection du ministre a notamment été soulevée. "Je crois qu'il n'y a pas de questions autour de sa sécurité", a répondu le locataire de Matignon sur notre antenne. Quant à un éventuel problème d'"exemplarité" de son ministre, Édouard Philippe a de nouveau fait valoir qu'il n'avait "aucun commentaire" à faire sur ce qui relève selon lui de la "vie privée" de Christophe Castaner.