Annonces de Macron : Canfin "attend des mesures complémentaires" sur l'écologie

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité de la matinale d'Europe 1, lundi, le numéro deux de la liste Renaissance soutenue par LREM aux élections européennes, Pascal Canfin, dit "s'attendre à des mesures complémentaires" à ce que devait annoncer le chef de l'État lundi dernier.
INTERVIEW

Pouvoir d'achat, fiscalité, et après ? Alors qu'il devait s'adresser aux Français lundi dernier, Emmanuel Macron a dû reporter son allocution en raison de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, mais des annonces ont fuité, portant sur la baisse des impôts, la suppression envisagée de l'Ena ou encore sur un référendum d'initiative citoyenne au niveau local. En revanche, il n'y avait pas vraiment de mesures concrètes sur l'écologie. 

Pour l'heure, pas d'annonces mais "une méthode"

Invité de la matinale d'Europe 1, lundi, le numéro deux de la liste Renaissance soutenue par LREM aux élections européennes, Pascal Canfin, refuse de voir dans cette absence la non-prise en compte de l'urgence écologique par le chef de l'État, tout en s'attendant à des "mesures complémentaires" jeudi, lors de sa prise de parole prévue devant la Nation.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

L'ancien ministre et cadre d'EELV a vu "une proposition forte" en faveur de l'écologie dans les annonces présidentielles qui ont fuité la semaine dernière : "Une assemblée citoyenne tirée au sort pour lever les obstacles que tous les gouvernements successifs connaissent". Il y perçoit "une méthode qui a vocation à faire le bilan de ce qui a marché mais aussi de ce qui n'a pas marché depuis 20 ans" sur la transition écologique.

Des "échanges" avec Macron

"Néanmoins, j'attends des mesures complémentaires sur ce sujet parce que pour nous, c'est la première urgence", appuie Pascal Canfin. "Nous échangeons avec le président de la République pour des mesures complémentaires. Je m'attends à des mesures complémentaires", insiste-t-il, ouvrant la porte à des annonces en ce sens prononcées par le chef de l'État.