Anniversaire des gilets jaunes : pour Eric Coquerel, "ils restent un mouvement fort utile au pays"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité samedi de la matinale week-end de Bernard Poirette, le député La France insoumise de Seine Saint-Denis Eric Coquerel a estimé que si le nombre de manifestants avaient baissé dans les rues depuis le 17 novembre 2018, "il y a un esprit gilets jaunes" qui continue d'être présent en France. "Ils ont gagné des choses", ajoute le parlementaire.
INTERVIEW

Que retenir de ces douze mois de mobilisation des "gilets jaunes", alors que 200 actions sont prévues en France samedi pour le premier anniversaire du mouvement ? Pour Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine Saint-Denis, "les gilets jaunes ont gagné des choses" : "Ils ont fait reculer la taxe injuste sur le carburant", insiste-t-il sur Europe 1, samedi. La protestation contre les prix des carburants était d'ailleurs la raison principale de la montée des mécontentements observée il y a un an, dans les villes et sur les ronds-points.

Les "gilets jaunes", des "signaux d'alarme"

Mais au-delà de cette victoire, qu'il faut ajouter aux 17 milliards débloqués en décembre dernier par Emmanuel Macron pour tenter d'éteindre la grogne, "les gilets jaunes restent un mouvement fort utile au pays" en restant "en veille", selon Eric Coquerel : "Ce sont des braises. (…) On a un pays qui souffre, ils ont mis ça en avant. C'est utile parce que ce pays va mal."

Comment expliquer par conséquent le paradoxe selon lequel les Français soutiennent toujours majoritairement la mobilisation, alors que les contestataires sont de moins en moins nombreux à se mobiliser chaque semaine ? "Il y a un esprit 'gilets jaunes'", assure Eric Coquerel au micro de Bernard Poirette.

Cet esprit, "où ressort-il ? Pas forcément avec un gilet jaune", explique-t-il en évoquant la grève survenue dans centre de maintenance TGV à la gare de Paris-Montparnasse. "Ce sont des signaux d'alarme de souffrance sociale", résume le parlementaire, qui participera à un rassemblement de "gilets jaunes" à Saint-Ouen, dans sa circonscription.

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec