Rocard : Copé, ce "gourdin permanent"

  • A
  • A
Partagez sur :

La crise à l'UMP est d'autant plus ardue que le mouvement a davantage la "culture du chef" que celle de la "démocratie interne", a estimé mardi l'ancien Premier ministre, Michel Rocard, qui qualifie par ailleurs Jean-François Copé de "gourdin permanent".

"Toute structure démocratique (...) se définit comme permettant la compétition dans ses rangs. Et partout où on arrive à jeu égal, c'est très difficile, c'est affreux. Surtout chez eux (à l'UMP), car ils ont la culture du chef plus que la culture de la démocratie interne", a-t-il déclaré.

Au sujet des deux personnalités clé, qui se livrent un combat sans merci autour de la présidence de l'UMP, Michel Rocard a qualifié Jean-François Copé de "gourdin permanent. Chaque fois que je le vois, il est en train de cogner". "Cela correspond à une droitisation des militants de l'UMP", a-t-il ajouté en se déclarant "très inquiet" de cette "évolution plutôt régressive, sinon réactionnaire. C'est grave pour la France". Quant à François Fillon, selon lui, il s'agit d'un "homme qui a beaucoup plus le sens de l'Etat".