Mariage gay : peut-être pas de 2e lecture

  • A
  • A
Partagez sur :

Le débat parlementaire pourrait bien être raccourci. Jean-Pierre Bel, président PS du Sénat où sera examinée à partir du 18 mars la réforme du mariage homosexuel, a estimé jeudi "possible" d'y adopter un texte conforme à celui de l'Assemblée, ce qui éviterait une deuxième lecture.

>> A lire aussi : La nuit a été (encore) agitée

"Je crois que c'est possible", même s'il "faut que je sois très prudent", a dit sur RTL le sénateur de l'Ariège. "C'est possible à condition de bien travailler ce dossier en amont. Il faut prendre un certain nombre de garanties. Au Sénat, il peut se dégager une majorité sur le mariage pour tous, qui pourrait déboucher sur un vote positif, conforme", selon le président Bel.