Le sondage Le Pen "fait peur" à Debré

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

"Il ne faut pas tourner autour du pot. Ce sondage me fait peur", a déclaré sur France Info mardi le député UMP de Paris Bernard Debré à propos des sondages donnant la présidente du FN Marine Le Pen (FN) en tête du 1er tour de la présidentielle dans plusieurs scénarios.

"Il faut qu'on regarde, nous à l'UMP, ce qu'on est en train de faire sur l'islam, sur l'identité nationale, sur la laïcité qui n'est pas compris", ou du moins "qui ne cadre pas avec ce qu'attendent les Français", a-t-il estimé. "Nous sommes en train de chasser sur les terres du Front national, et ça profite au Front national pour une raison relativement simple, c'est que nous n'allons jamais au bout de nos débats".

"Il faut qu'on réfléchisse à notre discours, qu'on réfléchisse à nos actions, à nos priorités. Il reste 13 mois, il est temps de nous ressaisir mais il n'est pas question, en tous les cas pour moi, d'envisager une alliance quelconque avec le Front national", a conclu Bernard Debré.