Fred Chichin, le guitariste des Rita Mitsouko, est mort

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le guitariste du duo français les Rita Mitsouko est décédé mercredi matin à l'âge de 53 ans, des suites d'un cancer fulgurant. Fred Chichin avait renoncé à la tournée des Rita il y a quelques semaines déjà pour des raisons de santé.

"Les histoires d'amour finissent mal... en général". Il y a quelques jours, l'entourage de Fred Chichin se refusait à donner des précisions sur la santé du guitariste, absent de la tournée des Rita Mitsouko depuis quelques semaines. Celle-ci s'était poursuivie depuis début octobre sans Fred Chichin, avant que sa compagne à la ville et sur la scène, Catherine Ringer, décide d'annuler à son tour tous les concerts prévus. Les Rita Mitsouko devaient pourtant se produire ce mercredi à L'Olympia à Paris. Le guitariste Fred Chichin est décédé mercredi matin à l'âge de 53 ans dans un hôpital parisien, des suites d'un cancer fulgurant.

Cette maladie a emporté le guitariste aux allures de dandy en deux mois, selon sa maison de disques et l'organisateur de la tournée des Rita Mitsouko. Fred Chichin avait déjà été soigné pour une hépatite C il y a quelques années. Le dernier album du groupe français créé en 1979, "Variety", était sorti en avril. Les Rita Mitsouko restent les auteurs de nombreux tubes qui ont marqué les années 80, dont "Marcia baila", "Y a d'la haine", "Andy", "Les histoires d'A" ou "C'est comme ça".

Frédéric Chichin était né en 1954 à Clichy, d'un père cadre et passionné de cinéma, qui avait créé dans les années 60 la revue "Miroir du cinéma". Passionné de rock anglo-saxon dans son adolescence, il rencontre la chanteuse Catherine Ringer et les deux artistes décident de former un duo rock qu'ils appellent d'abord les Spratz, avant d'opter pour Rita Mitsouko. "Rita" avait été choisi pour ses consonances sud-américaines et "Mitsouko" signifie mystère en japonais. 11 albums studios très métissés verront alors le jour. Le premier d'entre eux, sorti en 1984, contient déjà un tube : "Marcia baila", morceau latino-rock qui rend hommage à la danseuse argentine Marcia Moretto, décédée d'un cancer.

"Il était un artiste aux talents multiples, créateur d'un univers musical d'une grande richesse et d'une grande originalité, que servaient parfaitement la voix et la présence, l'énergie de Catherine Ringer", a fait savoir Christine Albanel dans un communiqué. La ministre de la Culture a estimé qu'avec Fred Chichin, le mot "variété" prenait tout son sens.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr