Des députés veulent la démission de Peillon

  • A
  • A
Partagez sur :

Une quinzaine de députés UMP ont réclamé lundi dans un communiqué la démission du ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, qui a rouvert le débat sur la dépénalisation du cannabis. "Jusqu'où iront-ils ? Vincent Peillon doit démissionner !", écrivent plusieurs élus de la Droite populaire, dont Philippe Meunier, Lionnel Luca et Bernard Reynès mais aussi le vice-président de l'Assemblée nationale Marc Le Fur et les députées Laure de La Raudière et Marie-Christine Dalloz. Selon Philippe Meunier, la liste des élus UMP signataires devrait s'allonger dans la journée.

"Alors que les scientifiques ont démontré, sans aucune contestation possible, l'effet désastreux du cannabis sur le développement cognitif des adolescents, Vincent Peillon souhaite engager la discussion sur la dépénalisation du cannabis", déplorent-ils. "Cela ne pourrait être qu'une aberration supplémentaire d'un élu de gauche, mais en l'occurrence, il s'agit du ministre de l'Education nationale, en charge de nos enfants. Le Premier ministre doit immédiatement exiger la démission de Vincent Peillon s'il ne veut pas une révolte des familles qui en ont plus qu'assez de cette succession d'inconséquences politiques", préviennent-ils. Selon eux, "la responsabilité du gouvernement est d'engager au contraire, immédiatement, une véritable campagne nationale d'information au sujet des ravages provoqués par cette drogue".