Cahuzac : Moscovici répond à Courson

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a répondu à la réponse du président de la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Cahuzac, Charles de Courson, qui avait persisté par courrier dans sa mise en cause du ministre dans les médias.

"En réponse à votre lettre du 24 juillet 2013, je maintiens, mot pour mot, les déclarations que j'ai faites devant la commission des finances, le 17 avril, devant votre commission d'enquête, le 16 juillet puis dans mon courrier du 18 juillet dernier, et m'inscris en faux contre les interprétations tendancieuses que vous faites", écrit M. Moscovici dans une lettre d'un peu plus de trois pages.

"Vous me mettez à nouveau en cause personnellement et je ne peux l'accepter", s'insurge M. Moscovici qui dit vouloir de plus "répondre avec fermeté sur trois nouvelles insinuations erronées" et développe ensuite ses arguments dans ce courrier daté de jeudi et dont l'AFP a obtenu copie vendredi.