Basse-Normandie : un vice-président PS jugé

  • A
  • A
Partagez sur :

Trois ans de prison avec sursis ont été requis mardi en correctionnelle à Caen contre l'ancien vice-président PS du conseil régional de Basse-Normandie, chargé des affaires économiques, qui a reconnu avoir détourné 110.000 euros, essentiellement via ses activités d'avocat.

"Chaque fois qu'il en avait besoin, Philippe Bonneau utilisait les fonds de ses clients pour pouvoir renflouer ses comptes personnel ou professionnel", a résumé la procureure de la République de Caen, Catherine Denis, qui a aussi requis l'interdiction d'exercer la profession d'avocat ou un emploi public.

L'ex-élu, qui a démissionné en 2011, a reconnu avoir détourné 110.000 euros en trois ans au détriment notamment d'anciens salariés du Crédit Mutuel, banque dont il était l'avocat aux Prud'hommes, de la banque elle-même, ou d'une personne âgée sous curatelle dont il a détourné le remboursement des frais de justice.