Janet Jackson se confie sur sa lutte contre une "profonde" dépression

, modifié à
  • A
  • A
Janet Jackson a confié n'avoir été heureuse pour la première fois qu'à la naissance de son premier enfant, en 2017. © ALBERTO PIZZOLI / AFP
Partagez sur :

Dans une interview accordée à un magazine américain, la star de 52 ans se livre sur sa dépression, liée selon elle à divers facteurs, parmi lesquels un sentiment d'infériorité remontant à l'enfance.

La chanteuse Janet Jackson a révélé mercredi souffrir d'une dépression "profonde" liée, selon elle, à un complexe d'infériorité datant de l'enfance ainsi qu'au racisme et au sexisme de la société américaine.

Heureuse seulement à la naissance de son enfant. Dans un article à paraître vendredi dans le magazine Essence, qui s'adresse aux femmes noires, la star de 52 ans explique n'avoir été heureuse pour la première fois qu'à la naissance de son premier enfant, Eissa, début 2017. Celle qui a accédé à la célébrité dans les années 1980 raconte que la décennie ayant suivi ses 30 ans a été "difficile". "C'était dur de lutter (contre la maladie, ndlr). Je pourrais passer ma vie à analyser la source de ma dépression", écrit-elle, selon les extraits de l'article diffusés mercredi.

Racisme, sexisme et sentiment d'infériorité. "Le fait d'avoir peu d'estime de soi peut être ancré dans un sentiment d'infériorité remontant à l'enfance. Ça peut être lié à des objectifs que l'on veut atteindre mais qui sont trop éloignés. Et il y a bien sûr les problèmes sociétaux que sont le racisme et le sexisme", poursuit-elle. "Mélangez le tout, et cela donne une dépression, une maladie tenace et effrayante". 

La petite sœur du roi de la pop Michael Jackson, qui a lui aussi souffert de dépression, est revenue sur le devant de la scène en 2015 avec un album, avant de brutalement interrompre sa tournée en mars 2016 en expliquant vouloir fonder une famille.

Les + lus