Whitney Marin, gagnante de The Voice : "Je ne voulais pas être prise pour mon handicap"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La lauréate du télé-crochet de TF1 souhaite poursuivre dans la musique et terminer son année de droit. Sans se laisser impressionner par les commentaires désobligeants sur sa maladie, elle qui est atteinte de fibromyalgie.
INTERVIEW

Le verdict est tombé jeudi soir en direct. The Voice saison 8 a consacré Whitney Marin sur le plateau de TF1. La gagnante de l'émission de chant était l'invitée du Grand journal de Philippe Vandel pour évoquer sa victoire et ses projets.

"Un an de ma vie allait s'écrouler"

Contre toute attente, la jeune femme n'a pas fait la fête jusqu'au bout de la nuit après l'annonce du verdict. "Trop fatiguée", lâche-t-elle avant d'en expliquer les causes. Avec la diffusion de la Coupe du monde de football, la finale du télé-crochet avait été avancée de quelques jours. L'heureuse candidate avait donc dû apprendre "plus de chansons en moins de temps" avec cette idée en tête : "Je me disais qu'un an de ma vie allait s'écrouler ce soir-là et qu'il fallait que je m'amuse."

Fibromyalgie

La jeune femme coachée par Mika a arraché la victoire en remportant 37,9% des voix contre 37,5% pour son concurrent Clément. "On nous a dit que c'était très serré sur scène, mais on ne nous a pas donné les pourcentages. Je les ai appris après", glisse-t-elle. Pourtant, tout aurait pu s'achever une semaine plus tôt pour la gagnante, lors des demi-finales : "J'ai fait la plus grosse crise de ma vie. Je ne pouvais plus me tenir debout, on était obligé de me porter dans les escaliers", explique la chanteuse atteinte d'une fibromyalgie, maladie qui provoque des douleurs articulaires chroniques. "Pour moi, c'est au niveau des jambes que c'est vraiment insupportable (...) Mika m'a poussée jusqu'à ce que je récupère l'adrénaline pour aller sur scène."

Musique & partiels de droit

La production a découvert sa maladie durant le concours. "Pendant les auditions à l'aveugle, j'ai chanté en talons, j'ai couru à droite et à gauche de la scène. Je ne voulais pas être prise pour mon handicap", explique Withney Marin. La révélation de sa maladie a d'ailleurs eu un impact... mais sur le public. Elle a parfois été vue comme un calcul par des téléspectateurs qui n'ont pas manqué de laisser des commentaires acerbes sur les réseaux sociaux. "Je lis tout ce qui est marqué sur moi", annonce l'ancienne candidate qui souhaite simplement "laisser ceux qui ont envie de parler parler et trouver le bonheur dans leur vie". Quant à elle, également étudiante en droit de 20 ans, elle compte "faire de la musique d'un côté" et terminer de l'autre son année universitaire mise en suspens pour l'émission. Elle passera ses partiels en septembre. "Je n'abandonnerai pas quelque chose que j'ai commencé."