The Voice : Taylor Swift a mis l'ambiance avant la désignation des demi-finalistes

, modifié à
  • A
  • A
Taylor Swift a interprété "Shake it off" avec les candidats.
Taylor Swift a interprété "Shake it off" avec les candidats. © Capture TF1
Partagez sur :
Invitée samedi soir dans le télé-crochet de TF1, la chanteuse américaine n'a pas manqué de dire son admiration à l'un des membres du jury…

Public et membres du jury ont sélectionné samedi soir les candidats qui auront la chance de concourir pour la demi-finale de la huitième saison de The Voice, à partir de la semaine prochaine. Dans chaque équipe, les trois candidats restants, tous sur la sellette, étaient départagés de la manière suivante : l’un sauvé par le vote des téléspectateurs, l’autre par son coach et le troisième… contraint de quitter l’aventure.

Mais le clou de la soirée restera à coup sûr la présence en guest de Taylor Swift, en marge de sa tournée européenne. Sur le plateau, la star américaine a ouvert le show avec son tube Shake it off, interprété aux côtés des douze candidats, avant de refaire un peu plus tard une apparition sur ME !, son dernier titre. "Je suis tellement fan", a notamment déclaré la chanteuse à Mika, en allant saluer le jury. De quoi lancer la soirée sur les chapeaux de roue.

Place aux éliminations…

Dans l’équipe de Jenifer, Sidoine, interprète de Wicked Game de Chris Isaak a remporté les suffrages, tandis que Leona Winter, qui a chanté River deep, Mountain high de Tina Turner, a été sauvée par la coach. C’est donc Poupie qui a été éliminée.

Du côté de Mika, Whitney, la jeune chanteuse de 19 ans, a osé une reprise du cultissime Pour que tu m’aimes encore de Céline Dion. Une prise de risque récompensée puisque le public lui a accordé son vote. Il restait London Loko et Gjon’s Tears, et Mika a choisi de garder le second, qui a bluffé l’ensemble du jury avec Rocket man d’Elton John.

Soprano a décidé de sauver Vay, qui a prêté son timbre éraillé à I am giant de Calvin Harris et Rag'n'Bone Man, Clément ayant été retenu par le public après sa reprise émouvante de Puisque tu pars de Jean-Jacques Goldman. Gage, malgré sa prestation sur Freedom ! de George Michael, a lui dû quitter le télé-crochet.

Dans les rangs de Julien Clerc, c’est Léonard qui a conquis les téléspectateurs avec Goodbye Marilou de Michel Polnareff, montant sans fausse note vers les plus hauts sommets de la gamme. Laureen n’a pas su convaincre avec Mon vieux de Daniel Guichard, et c’est donc Pierre Danaë, irradiant avec un monument de la pop, Hey Jude des Beatles, qui a été sauvé par l’interprète de Ma préférence à moi.