So Press lance “Big Bang”, un nouveau magazine qui imagine la société du futur

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le groupe So Press (So Foot, Society, Pédale...) lance un nouveau magazine. Un ovni dans le monde de la presse qui réunit 12 numéros en un seul. Cette nouvelle publication projette ses lecteurs dans un futur proche utopique (et donc sans Covid-19) et imagine les évolutions les plus folles de la société entre mai 2021 et avril 2022.

Atterrissage d'un ovni sur la planète de la presseBig Bang. Ce nouveau magazine, lancé jeudi, imagine ce que pourraient être notre monde et nos sociétés dans les mois qui viennent. Entre mai 2021 et avril 2022 plus précisément. Soit 12 mois, et donc 12 numéros du magazine, réunis en un seul gros volume. Big Bang développe des utopies sociétales, sans Covid-19 à l'horizon, et en s'inspirant de faits réels. Le format du magazine a été imaginé par le publicitaire et communicant Gabriel Gaultier et réalisé par les équipes du groupe So Press, qui édite notamment les magazines Society, So Foot, So Good et L’Etiquette.

L'idée de ce magazine a tout de suite plu au fondateur de So Press, Franck Annese. "Gabriel Gaultier le dit très bien : on nous a un peu volé l'an 2000. Nous, on imaginait des voitures volantes, des trucs un peu dingues… Et finalement, on a des pandémies !", regrette-t-il au micro d'Europe 1. "On a envie de retrouver cet esprit de conquête du futur, de rêver à un avenir un peu plus dingue."

Du rêve et de l'information

Big Bang explore ainsi des utopies souhaitables ou nécessaires. "Avec des trucs assez fous comme trouver la religion idéale, chercher les drogues qui n'ont pas d'effets négatifs, envisager de vivre sous l'eau ou en nomadisme total, etc.", précise Franck Annese. Mais ce magazine sur le futur et toutes les idées les plus folles est aussi un magazine d’informations.

"J'ai appris énormément de choses en le faisant", explique le fondateur du groupe So Press. "Il y a souvent une petite part de fiction dans l'intitulé, on se projette dans un monde souhaitable, mais on travaille des hypothèses qui sont parfois déjà en cours de travaux, ce qui nous permet de rencontrer des scientifiques. On apprend plein de choses dans différents domaines, c'est hyper riche." Le premier (et pour l'instant unique) numéro de Big Bang compte pas moins de 340 pages. Disponible dès jeudi en kiosque et dans les magasins FNAC, il est vendu au prix de 19,99 euros.

Europe 1
Par Antoine Genton avec Alexis Patri