Pourquoi Agustin Galiana, de "Clem", veut obtenir la nationalité française

  • A
  • A
Agustin Galiana 2:42
Agustin Galiana pourrait devenir français dans les prochains mois. © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :
"Exilé" d'Espagne depuis 2014, l'acteur espagnol Agustin Galiana confie sur Europe 1 son souhait d'obtenir la nationalité française. Le comédien rendu célèbre grâce à la série "Clem" insiste sur sa volonté de "décider quelque chose dans ce pays" qu'il aime tant.
INTERVIEW

À 42 ans, Agustin Galiana va-t-il devenir français dans les prochains mois ? L'acteur espagnol, rendu célèbre par la série Clem, sur TF1, a en tout cas partagé sur Europe 1 son souhait de demander la nationalité française. "Je le veux, parce que j'habite ici et je paye mes impôts ici", confie-t-il au micro d'Europe 1, samedi après-midi. "J'ai envie de décider quelque chose dans ce pays."

Auprès d'Isabelle Morizet, dans Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, Agustin Galiana raconte son attachement à la France, "un pays tellement beau" : "Quelque part, je sens que je suis à moitié français. Les gens peuvent penser que je suis fou… Il y a une journaliste espagnole qui travaille dans le sud de la France et qui m'a dit 'tu as fait quelque chose que je n'ai pas encore fait ici en France : tu as trouvé ta personnalité française en étant espagnol'. Moi, je trouve ça très joli, parce que c'est vrai. Moi, j'ai trouvé ma place ici."

"Mon pays m'a rejeté"

"C'est la France qui m'a rendu légitime", poursuit le comédien. "C'est la France qui m'a permis de devenir qui je suis aujourd'hui, de devenir le professionnel que je suis aujourd'hui, d'apprendre une langue qui m'a permis de gagner ma vie, de vivre. La France et Paris m'ont donné beaucoup de choses qui m'ont fait me sentir bien." 

Cette envie de devenir citoyen français ne correspond cependant pas à une "trahison" vis-à-vis de l'Espagne, car le comédien aura "les deux nationalités" une fois le processus de naturalisation complété. Mais cela ressemble à une page qui se tourne pour le natif d'Alicante, six ans après son arrivée en France sans parler un mot de notre langue : "Les gens, peut-être, ne comprennent pas la situation que j'ai vécue en Espagne, mais j'ai senti que mon pays m'a rejeté. Je ne suis pas parti. Ils m'ont exilé, c'est différent." Dans une interview à Ouest-France, l'acteur avait raconté qu'aucun producteur ne l'avait appelé de 2010 à 2014, après sept ans passés à la télé espagnole.