Marlène Schiappa chez Cyril Hanouna : à quoi va ressembler l'émission spéciale "grand débat national" ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
La secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes sera aux côtés de Cyril Hanouna, vendredi soir sur C8, pour une émission spéciale "grand débat national".

L'annonce a surpris tout le monde. Vendredi soir sur C8, Marlène Schiappa, la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, et l'animateur Cyril Hanouna seront aux commandes d'un numéro spécial de "Balance ton post !", imaginé dans le cadre du "grand débat national". Intitulée "La Parole aux Français", cette émission qui sera diffusée en direct à 22h30 prendra la forme d'un véritable atelier.

Un "échange citoyen"

Peu d'informations ont filtré jusqu'à présent sur l'organisation de l'émission. "Retraités, infirmiers, demandeurs d’emploi, commerçants, enseignants, agriculteurs (…) témoigneront de leur quotidien", a d'ores et déjà expliqué la chaîne, lundi soir dans un communiqué. C8 promet d'ailleurs "un échange citoyen avec des propositions concrètes" et non pas un " débat politique".

Les quatre thèmes abordés seront donc ceux fixés par le gouvernement dans le cadre de la grande consultation lancée le 15 janvier : pouvoir d’achat, fiscalité, démocratie et environnement.

"Une manière un peu ludique, un peu nouvelle"

"Il y a des gens qui sont de bonne volonté et qui ont envie d’y participer mais qui ne savent pas exactement comment faire", a expliqué la secrétaire d'État au micro de Nikos Aliagas, mardi matin sur Europe 1. C'est d'ailleurs elle qui a eu l'idée de cette émission, et qui l'a proposée à Cyril Hanouna, habitué depuis plusieurs semaines à recevoir des "gilets jaunes" sur son plateau.

"C’est une manière un peu ludique, un peu nouvelle, un peu pédagogique de leur montrer qu’un grand débat n’est pas forcément quelque chose d’ennuyeux, que ce n’est pas quelque chose qui n’est pas fait pour eux, au contraire".

Des paperboards pour noter les idées

Il ne s'agira pas pour autant d'une émission de divertissement, comme celles que Cyril Hanouna a l'habitude d'animer. S'il faut évidemment s'attendre à quelques blagues de sa part, la forme devrait toutefois rester assez sobre, restant centrée sur le dialogue. Marlène Schiappa, elle, a déjà confié qu'elle viendrait "avec [ses] paper board et [ses] petits feutres Velleda". Le débat sera d'ailleurs enregistré sur le site du "grand débat national".

Les téléspectateurs appelés à voter

Au cours de l'émission, les téléspectateurs pourront voter en direct pour les propositions qui leur conviennent le mieux. Sept idées seront ensuite retenues et "transmises au gouvernement".

De nombreuses critiques déjà soulevées

Dès l'annonce de cette émission, de nombreux internautes ont fait part de leur étonnement sur les réseaux sociaux. Plusieurs députés de l'opposition ont aussi critiqué l'initiative. "Le degré zéro... (mais on savait déjà !)", a notamment raillé sur Twitter le porte-parole du Rassemblement national, Sébastien Chenu. "C'est de la télé spectacle, comme les discussions du président avec les maires", a jugé de son côté le député Les Républicains (LR) Éric Woerth, sur Public Sénat. "La recherche du buzz atteint des sommets et la confusion des genres est au zénith", a aussi désapprouvé le patron du Parti socialiste Olivier Faure.

Du côté du gouvernement, certains n'ont d'ailleurs pas semblé très enclins à apporter leur soutien à leur collègue. "Je ne l'aurais pas fait personnellement", a notamment affirmé la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, sur France 2. "Je crois que mon rôle en tant que ministre, c'est plus d'écouter, de regarder ce qui ressort des débats plutôt que d'animer des débats. Ensuite, évidemment, si c'est souhaité par les gens, un ministre peut aussi animer un débat".

"C'est un réflexe de Pavlov, dès que l'on fait quelque chose qui sort des codes, tout le monde s'indigne. J'ai fini par avoir l'habitude", a réagi Marlène Schiappa, mardi matin sur Europe 1. L'animateur, pour sa part, a dénoncé sur Twitter ceux qui "veulent confisquer le débat" et "le réserver pour eux".

Dans son éditorial, mardi matin sur Europe 1, Jean-Michel Apathie est plutôt allé dans leur sens : "Le fait que Cyril Hanouna mette son talent d’animateur et donc de médiateur au service de ce grand débat est une bonne chose", a-t-il estimé. "On verra si Marlène Schiappa sera à sa place ou non, mais on est assez grands garçons et grandes filles pour juger sur pièces".

Marlène Schiappa et Cyril Hanouna, toute une histoire

Ce n'est pas la première fois que Marlène Schiappa participera à "Balance ton post !".  Après avoir reçu l'animateur en mai 2017, suite à un canular jugé homophobe, elle avait été invitée dans l'émission en mars 2018, pour annoncer une série de mesures contre le cyber-harcèlement. Elle y était ensuite retournée, au mois d'août, non sans féliciter son hôte : “Je note Cyril que vous avez fait beaucoup de progrès dans la maîtrise de votre antenne, vous pouvez être tout aussi drôle tout en étant respectueux, bravo pour ça”.

Marlène Schiappa n'est d'ailleurs pas la seule membre du gouvernement à avoir été l'invitée de Cyril Hanouna, puisque le secrétaire d'État au Numérique, Mounir Mahjoubi, s'était rendu sur son plateau, en décembre dernier, pour discuter de la crise des "gilets jaunes".

Europe 1
Par Thibauld Mathieu