INFO E1 - Zemmour ciblé sur les réseaux sociaux : Canal+ envisage une procédure judiciaire

, modifié à
  • A
  • A
Eric Zemmour AFP
Le polémiste Eric Zemmour a été définitivement condamné pour provocation à la haine raciale. © AFP
Partagez sur :
La chaîne cryptée Canal+ a décidé de contre-attaquer face au "name and shame" pratiqué par un compte Twitter qui interpelle les annonceurs faisant de la publicité autour des programmes du polémiste Eric Zemmour.
INFO EUROPE 1

Sur les réseaux sociaux, le compte Twitter "Sleeping Giants" s’est fait une spécialité d’interpeller publiquement les annonceurs qui font de la publicité autour de certains programmes ou sur certaines chaînes. C'est ce qu’on appelle le name and shame, une pratique qui consiste à montrer du doigt une entreprise. Depuis la condamnation d’Eric Zemmour pour incitation à la haine raciale, ce compte concentre ses attaques sur CNews et Paris Première, deux chaînes sur lesquelles le polémiste officie. Cela commence à agacer les chaînes en question.

Une procédure pour appel fautif au boycott

Selon nos informations, Canal+ réfléchit à lancer une procédure judiciaire pour faire cesser ce name and shame. Les services juridiques de la chaîne ont ciblé le motif de leur plainte : Canal+ veut lancer une action civile en responsabilité délictuelle pour appel fautif au boycott.

Dans ce combat contre une pratique qui s'est développée ces dernières années, Canal+ ne veut pas y aller seule. La chaîne cryptée discute actuellement avec M6, qui possède Paris Première, afin que les deux groupes fassent front commun contre "Sleeping Giants".

Europe 1
Par Cyril Lacarrière, édité par Thibaud Le Meneec