Eric Naulleau au sujet de Yann Moix : "Ce qui lui est arrivé est profondément injuste"

  • A
  • A
Eric Naulleau. 2:30
Eric Naulleau.
Partagez sur :
L'animateur et chroniqueur sur "Balance ton post" Eric Naulleau présente sur Europe 1 son émission de débat De quoi j’me mêle diffusée tous les samedis à 23 heures. Il y a réuni quatre nouveaux chroniqueurs, dont le très controversé Yann Moix.
INTERVIEW

Le chroniqueur de Balance ton post était invité sur Europe 1 pour présenter son émission de débat De quoi j’me mêle, diffusée tous les samedis à 23 heures. Il y a réuni quatre nouveaux chroniqueurs, dont le très controversé Yann Moix. Depuis août 2019 et la révélation par le magazine L’Express de textes et dessins antisémistes réalisé lorsqu'il était étudiant, l’écrivan est au cœur d’une polémique.

"Ce qui lui est arrivé est profondément injuste", juge pour sa part Eric Naulleau. "Ses écrits de jeunesse antisémites sont inexcusables, mais ce qu’a rédigé Yann Moix pendant les 30 années qui ont suivi vaut rédemption et prescription." L’auteur était revenu sur ses travaux, les qualifiant de "lamentables et moches". Ces éléments s’inscrivent dans une polémique plus vaste autour de la sortie de son roman autobiographique Orléans, qui a plongé l’écrivain au centre d’un conflit familial.

"C’est un chroniqueur hors pair, un écrivain que j’admire"

"Il a réinventé l’art de la chronique", estime Eric Naulleau. "C’est un chroniqueur hors pair, un écrivain que j’admire pour Orléans, le livre qui a créé une polémique à la rentrée. Il y a aussi des livres de Yann Moix que j’ai détestés et je ne me suis pas caché de lui dire."

Eric Naulleau fait pourtant l’objet d’une plainte en justice déposé par Alexandre Moix (le frère de Yann Moix) pour diffamation pour des propos tenus dans Touche pas à mon poste le 24 septembre dernier. Eric Naulleau avait à l’époque dit qu’Alexandre Moix avait fait plusieurs séjours en asile psychiatrique et qu’il avait une promiscuité avec un mouvement d’extrême-droite qui a fait un attentat contre Chirac aux Champs-Elysées. "La plainte ne m’est pas parvenue", tranche-t-il.