Des complices et une longue préparation : la recette du "Pire Stagiaire" de Greg Guillotin

  • A
  • A
Greg Guillotin Le pire stagiaire 4:44
Greg Guillotin propose jeudi soir un nouvel épisode de son émission "Le Pire Stagiaire" sur C8. © Capture d'écran YouTube
Partagez sur :
Greg Guillotin propose jeudi soir un nouvel épisode de son émission "Le Pire Stagiaire" sur C8. Une personne piégée, un entourage complice, un faux tournage et un faux stagiaire, la supercherie de l'humoriste et youtubeur et bien rodée. Mais il faut faire de plus en plus attention à ne pas se faire démasquer, explique Greg Guillotin sur Europe 1 jeudi. 
INTERVIEW

L'humoriste et youtubeur Greg Guillotin propose jeudi soir sur C8 un nouvel épisode de son émission "Le Pire Stagiaire". Le principe : piéger une personne, avec la complicité de son entourage en lui faisant croire qu'une chaîne de télévision vient faire un reportage sur son métier. Dans le cadre de ce reportage, elle doit aussi former un stagiaire envoyé par Pôle Emploi. Un faux stagiaire interprété par Greg Guillotin. Jeudi soir, l'humoriste piège un installateur d'alarme, une femme médecin et un rappeur. Greg Guillotin nous en dit plus dans "Culture Médias" jeudi.

Deux à trois mois de préparation pour chaque séquence

Chaque piège est préparé en amont par la production pendant deux à trois mois afin de préparer tout l'entourage à la séquence. "Tout l'entourage est complice donc ça nous aide beaucoup à obtenir la joie du piégé à la fin qui se dit que 'c'est incroyable, tout le monde m'a bernée depuis deux-trois mois'", explique Greg Guillotin. Et la révélation du piège est plutôt bien accueillie par le ou la piégé(e). 

Comme pour Sabine, la femme médecin, que les spectateurs pourront découvrir jeudi soir. Greg Guillotin incarne alors Samuel, un stagiaire un peu simple d'esprit, qui reçoit un patient, complice lui aussi, à qui il pose des questions qui n'ont pas lieu d'être lors d'une consultation médicale. La piégée a "très très bien" pris la révélation de la supercherie, note l'humoriste. "J'ai encore eu un échange avec Sabine hier. Elle est ravie d'avoir vécu cette expérience", assure-t-il. "Vu que tous les patients sont complices, il n'y a pas eu de préjudices pour son activité", ajoute-t-il.

Le risque d'être démasqué

Mais à force de montrer son visage à la télévision - Greg Guillotin a été chroniqueur dans l'émission "Touche pas à mon poste" - l'humoriste prend le risque d'être plus facilement démasqué. Si l'opération capotait, les pertes s'élèveraient à "20.000 euros". Lors du précédent prime par exemple, la guide de château qu'ils souhaitaient piéger a découvert la supercherie en cherchant le nom de Greg Guillotin sur Internet. 

La production prend donc plus en plus de précautions pour voir si la personne connait le youtubeur. Elle envoie une journaliste rencontrer la personne avant le tournage en lui montrant les photos des potentiels stagiaires dont la photo de Greg Guillotin. "Maintenant on se renseigne énormément avant auprès de l'entourage avec ce système de photos pour savoir s'il y a des chances que ça capote", explique-t-il. "Parce que c'est quand même deux à trois mois de préparation par épisode avec énormément de gens qui se déplacent. Donc on a intérêt à ce qu'il n'y ait pas de problèmes."

En 2018, Greg Guillotin était contraint de révéler que certaines caméras cachées tournées pour TPMP avaient été truquées. Il avait fait appel à des comédiens pour jouer les passants apeurés. Marqué par cette épisode, l'humoriste fait tout pour prouver que rien n'est truqué dans "Le Pire Stagiaire". Ainsi, pour montrer que les piégés ne sont jamais complices, Greg Guillotin propose des making-of d'une heure sur YouTube qui montrent les coulisses de l'émission, de la prise de contact au tournage.

Europe 1
Par Céline Brégand