Pour Karine Le Marchand, CopyComic agit par "jalousie" envers Gad Elmaleh

  • A
  • A
Karine Le Marchand sur Europe 1 le 13 décembre 2019 2:14
Karine Le Marchand sur Europe 1 le 13 décembre 2019 © Europe1
Partagez sur :
Lundi 16 décembre, Karine Le Marchand reçoit Gad Elmaleh dans "Une ambition intime", sur M6. Au micro de Philippe Vandel, ce vendredi, dans Culture-médias, l'animatrice raconte comment ils ont abordé la polémique suite aux accusation de plagiat de CopyComic. Pour elle, on a voulu s'en prendre au "numéro 1" français.

Invitée de Philippe Vandel, ce vendredi, dans Culture-médias, Karine Le Marchand a abordé le nouveau numéro d'Une ambition intime, avec Gad Elmaleh, diffusé lundi 16 décembre, à 21h05. Dans l'émission de M6, l'humoriste et l'animatrice ont notamment évoqué la polémique CopyComic, cet internaute anonymique qui accuse la star française du rire de plagiat. L'animatrice rappelle d'abord qu'au-delà de Gad Elmaleh, "ils ont été une quinzaine accusés par CopyComic, mais la charge a été particulièrement virulente contre Gad. Parce que c'est le numéro 1, parce qu'il sortait Netflix, parce qu'il commençait la pièce L'invitation, parce qu'on venait de lui remettre un prix pour sa carrière. C'est à ce moment là où la vidéo est sortie." L'animatrice conclut : "Moi je crois que c'est de la jalousie."

Le moment était donc propice pour lui nuire donc, selon Karine Le Marchand, qui confirme aussi que la polémique a ébranlé l'humoriste. "Ça a quand même été une épreuve à vivre pour lui, d'autant que c'est quelqu'un qui n'aime pas les conflits et qu'il n'a pas voulu s'expliquer, point par point, se défendre de l'origine de ses sketchs", détaille-t-telle.

D'après l'animatrice, la réponse de Gad Elmaleh, elle, n'a pas varié : "Lui, il répète ce qu'il a toujours dit, c'est qu'il n'a jamais caché son inspiration de comiques américains, qui sont d'ailleurs ses amis, comme Jerry Seinfeld", assure Karine Lemarchand. "On a une discussion intéressante qui se conclut par 'C'est pas parce que tu piques la raquette de Federer que tu gagnes Roland-Garros'."

"Ses amis d'enfance nous disent : 'C'est là qu'il a inventé tel personnage', qu'on lui reproche d'avoir copié plus tard"

Initialement, Une ambition intime n'était pas "une émission qui était faite pour le réhabiliter. Mais petit à petit, en filigrane on se rendait compte quand même qu'il n'avait pas pompé toutes ces personnes-là". Un sentiment qu'elle a développé au contact des proches de l'humoriste : "Moi j'ai fait beaucoup d'enquêtes auprès de ses amis d'enfance, qu'on voit dans l'émission. Eux nous disent 'tu te rends compte, c'est là qu'il a inventé tel personnage', que soi-disant on lui reproche d'avoir copié plus tard."

Karine Le Marchand va même plus loin : "Vous savez quand on fait un spectacle, on l'écrit et on le dépose à la société des auteurs. C'est très facile de faire un procès quand on a été spolié. Pourquoi est-ce-qu'il n'y a pas de procès? Pourquoi personne ne dit : 'regarde je l'ai écrit avant, tu me l'as piqué', c'est un peu bizarre quand même."

Gad Elmaleh nuance l'impact de CopyComic

Contacté par le Journal des médias, sur Europe 1, le 27 novembre, concernant sa présence dans l'émission de M6, Gad Elmaleh avait affirmé que la polémique CopyComic n'avait pas motivé sa participation. "Franchement, ma vie, ma carrière, l’héritage réel et les choses que j’ai inventées occupent bien plus de place que ce que vous appelez la polémique". "Ce n'est pas là-dessus que tu fais un choix de faire une émission comme ça. Après, en effet, quand tu es touché par quelque chose, c’est normal que tout résonne beaucoup plus. Maintenant moins, mais à chaque fois, il y a le prisme. Mais j’espère que ça n'influencera jamais mes choix de faire des choses."

Invité d'Europe 1 en avril dernier, l'humoriste avait répondu en exclusivité aux rumeurs de plagiat dont il fait l'objet.

Réécoutez son interview : 

Europe 1
Par Guilhem Dedoyard