Catherine Nay : "Philippe Gildas ne voulait pas que ses obsèques soient tristes"

, modifié à
  • A
  • A
© Europe 1
Partagez sur :
Catherine Nay a décrit sur Europe 1 les obsèques de l’animateur mythique de Canal+ et d’Europe 1, qui ont eu lieu lundi au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

Un dernier hommage à Philippe Gildas. Les obsèques de l’animateur mythique de Canal+ et d’Europe 1 se sont déroulées lundi au cimetière du Père-Lachaise, à Paris. Catherine Nay, grande voix de la station et qui a longtemps côtoyé Philippe Gildas, a raconté ce moment d’émotion, où l’humour était présent.

"Philippe ne voulait surtout pas que ses obsèques soient tristes. Alors ses fils et l’un de ses petits-enfants, puis Valérie, la fille de Maryse qu’il considérait comme sienne, nous ont raconté leur Philippe à eux : son appétit de vie, sa mémoire phénoménale, sa mauvaise foi souvent. Mais sa bienveillance, toujours, et avec humour, jusqu’au bout", a décrit Catherine Nay, lundi soir sur Europe 1.

Le discours parsemé d’humour d’Antoine de Caunes. "Alors qu’il était en soins palliatifs, il s’était réjoui devant l’un de ses fils de ne pas avoir à faire de discours ce jour-là. Là, on a ri. Puis Pierre Lescure a loué son obsession des informations, de sa manière de tout vérifier et de faire éclore tant de talents. Là, on a souri", a poursuivi la journaliste.  

"Puis Antoine de Caunes, qui avait été missionné pour alléger l’atmosphère, nous a rappelé quelques gaffes à l’antenne. Comme celle d’avoir interviewé Sophie Marceau en l’appelant toujours Sylvie. Et là encore, on a ri. Antoine de Caunes a alors dit que la cérémonie était laïque, puisqu’il n’y avait pas de prêtre, puisque Leprêtre est le nom de famille de Philippe. Il a ajouté : le prêtre est dans la boîte.

Là aussi, on a ri", a raconté Catherine Nay, avant de conclure sur ces mots remplis d’émotions de Maryse, la femme de Philippe. "Et c’est seulement lorsque Maryse a dit qu’elle ne saura pas comment vivre sans lui, après 36 ans de bonheur, qu’on a tous eu la larme à l’œil."