Zone euro : huit pays contre les réformes portées par Macron

, modifié à
  • A
  • A
(Photo d'illustration.)
(Photo d'illustration.) © JOHN THYS / AFP
Partagez sur :
Ces pays, dont les Pays-Bas, les état baltes et scandinaves, s'opposent à un budget commun à la zone euro, proposé par le président français. 

Huit États du nord de l'Union européenne ont exprimé conjointement leur inquiétude face aux réformes de la zone euro portées par le président français Emmanuel Macron. Dans un document commun, les Pays-Bas, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie, la Finlande, l'Irlande, le Danemark et la Suède -ces deux derniers ne faisant pas partie de la zone euro- plaident pour que la réforme se limite à l'achèvement de l'union bancaire, à la mise en place d'un Fonds monétaire européen et au respect des règles budgétaires, et pour repousser à plus tard les réformes trop "ambitieuses". 

Contre un budget commun à la zone euro. Ces huit pays s'opposent notamment aux propositions de la France, qui préconise un budget commun à la zone euro et un ministère commun des Finances. Les 19 Etats-membres de la zone euro restent divisés sur ces futures réformes, ceux du Nord, comme les Pays-Bas et l'Allemagne, se montrant réticents à mutualiser des richesses avec des pays du Sud, tels que la France, l'Italie ou l'Espagne, dont ils jugent la politique budgétaire trop laxiste.