WikiLeaks : Julian Assange jugé coupable d'avoir violé les conditions de sa liberté provisoire

, modifié à
  • A
  • A
Julian Assange a été arrêté jeudi matin, à l'ambassade d'Équateur à Londres, où il était retranché depuis
Julian Assange a été arrêté jeudi matin, à l'ambassade d'Équateur à Londres, où il était retranché depuis © Justin TALLIS / AFP
Partagez sur :
Après son arrestation à l'ambassade d'Équateur à Londres, le fondateur de WikiLeaks a comparu devant la justice britannique jeudi après-midi.

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a été reconnu coupable jeudi par le tribunal de Westminster, à Londres, d'avoir violé les conditions de sa liberté provisoire, un délit passible d'un an de prison.

Une autre audience le 2 mai. L'Australien de 47 ans a été arrêté jeudi en vertu d'un mandat de juin 2012 délivré par la justice britannique, pour non présentation au tribunal, et d'une "demande d'extradition américaine", selon la police britannique. Une autre audience concernant la demande d'extradition américaine aura lieu le 2 mai.

La juge Emma Arbuthnot a estimé que Julian Assange était "un narcissique incapable de voir au-delà de son propre intérêt" et l'a déclaré coupable. la sentence sera rendue à une date ultérieure non précisée.

"Personne n'est au-dessus des lois". Pour la Première ministre britannique Theresa May, "personne n'est au dessus des lois" et pour le chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt, "Julian Assange n'est pas un héros", il "a fui la vérité pendant des années et il est juste que son avenir soit décidé par le système judiciaire britannique".