VIDEO - Suède : l'expulsion musclée d'une femme enceinte dans le métro de Stockholm suscite la polémique

, modifié à
  • A
  • A
La vidéo d'une femme enceinte sortie du métro de Stockholm par deux agents de sécurité a suscité la polémique.
La vidéo d'une femme enceinte sortie du métro de Stockholm par deux agents de sécurité a suscité la polémique. © Capture d'écran Instagram Action4humanity_se
Partagez sur :
Une vidéo montrant une femme enceinte sortie du métro de Stockholm par deux agents de sécurité a suscité la polémique sur les réseaux sociaux.

Une femme d'origine congolaise visiblement enceinte de plusieurs mois est tirée hors d'une rame du métro de Stockholm, en Suède, par deux agents de sécurité. La scène, filmée et postée sur les réseaux sociaux, a suscité la polémique.

Une femme brutalement sortie du métro. Sur la vidéo postée le 31 janvier par une militante suédoise pour les droits individuels sur Instagram, on voit une femme au ventre arrondi par une grossesse expulsée par deux agents de sécurité d'une rame de métro, alors qu'une autre femme tient par la main une fillette en larmes. La femme est ensuite allongée sur un bac sur le quai avant d'être conduite un peu plus loin. 

Voir cette publication sur Instagram

Tomorrow all the witnesses that came forth with their evidence will be making their own reports. . . In these two videos you can see the victim dragged out of the train, her child taken from her and whilst she attempts to stand up she is held down. The full video is over 5 minutes long and I will try and edit and put it up tonight or tomorrow. . . After everything the Swedish public was shown in the recent @kallafaktatv4 documentary about how aftiswedes are racially profiled and mistreated this shouldn’t surprise anyone even if the victim is pregnant. The victim is currently in the hospital and all I can do is hope the baby is alright because if anything happens to that child. There will be hell to pay.

Une publication partagée par ᒪOᐯETTE ᒍᗩᒪᒪOᗯ (@action4humanity_se) le

Une passagère sans titre de transport ? La société de transport suédoise qui gère le métro de Stockholm a expliqué dans les colonnes du New York Times que l'usagère n'avait pas de titre de transport et qu'elle se serait énervée lors de sa verbalisation. Elle aurait ensuite refusé de quitter le wagon.

"J'ai été traitée comme un animal". De son côté, la jeune femme originaire du Congo a déclaré au même journal qu'elle possédait bien une carte de transport mais qu'elle avait été verbalisée alors qu'elle était vainement en train de la chercher. Elle explique avoir ensuite paniqué quand les agents ont voulu la faire quitter la rame. Elle se trouvait dans ce métro pour se rendre à l'hôpital avec sa fille de cinq ans après avoir ressenti des contractions. Elle reconnaît néanmoins s'être énervée et avoir jeté la contravention au sol. "J'ai été traitée comme un animal", a-t-elle confié. Sur une autre vidéo, on voit plusieurs personnes intervenir auprès des agents pour aider la jeune femme. 

Une enquête a été ouverte et deux agents ont été suspendus de leurs fonctions, selon Le Progrès. Ces images ont largement choqué l'opinion.