Un crocodile lui dévore un bras, elle se marie à l'hôpital

, modifié à
  • A
  • A
Le reptile a attaqué une femme sur un bateau au Zimbabwe (image d'illustration).
Le reptile a attaqué une femme sur un bateau au Zimbabwe (image d'illustration). © SAM GREENWOOD / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Une femme tout juste amputée du bras après une attaque de crocodile a épousé son fiancée directement à l'hôpital quelques jours après le drame.

Une Zimbabwéenne amputée d'un bras après avoir été attaquée par un crocodile a convolé en justes noces à l'hôpital quelques jours après le drame, ont rapporté mardi les médias locaux. Dans une robe bustier blanche, son moignon droit encore bandé, Zanele Ndlovu-Fox a dit "Oui" à son compagnon Jamie Fox, dans une chapelle d'un hôpital de Bulawayo, devant une soixantaine d'invités ce week-end. Quelques jours plus tôt, le couple, en vacances aux chutes Victoria, naviguait en canot pneumatique sur le Zambèze quand il a été attaqué par un crocodile.

Entraînée dans l'eau. Le reptile "est sorti de l'eau et a mordu une partie de mon bras et un morceau du bateau", a raconté Zanele Ndlovu-Fox au quotidien d'État Herald. L'embarcation "a commencé à se dégonfler, et tout s'est passé très vite. Le crocodile m'a mordue une nouvelle fois et m'a tirée dans l'eau", a-t-elle poursuivi. Son futur époux est alors venu à sa rescousse. "Il a donné des coups au crocodile, tout en me tenant par la taille", a raconté la jeune mariée. Évacuée par hélicoptère à l'hôpital, elle a été amputée du bras. "Je pensais que c'était une blague et que quelqu'un nous avait piégés", a témoigné Jamie Fox.

"Pour le meilleur et pour le pire". "Cet incident m'a fait prendre conscience de la signification de notre engagement... Pour le meilleur et pour le pire, dans la santé et la maladie. Je n'ai pas imaginé une seule seconde annuler le mariage", a-t-il assuré. De nombreuses rivières au Zimbabwe sont infestées de crocodiles, qui attaquent fréquemment touristes et population locale. En mars, des gardes-chasse avaient abattu un crocodile qui avait semé la panique parmi la population d'une petite ville du nord du Zimbabwe, Hwange, en bloquant l'accès à son hôpital.