Trump met en doute la gravité de l'agression imputée au juge Kavanaugh

, modifié à
  • A
  • A
Le juge Brett Kavanaugh a été accusé d'avoir tenté d'agresser sexuellement une jeune fille dans les années 1980.
Le juge Brett Kavanaugh a été accusé d'avoir tenté d'agresser sexuellement une jeune fille dans les années 1980. © AFP
Partagez sur :
Le juge Brett Kavanaugh, candidat du président américain à la Cour suprême, a été accusé d'avoir tenté d'agresser sexuellement une jeune fille dans les années 1980.

Donald Trump a mis en doute vendredi la gravité de l'agression sexuelle imputée à son candidat à la Cour suprême, le juge Brett Kavanaugh, et exigé que son accusatrice, Christine Blasey Ford, présente une copie d'une éventuelle plainte qu'elle aurait déposée sur ces faits censés avoir eu lieu dans les années 80.

"Je n'ai aucun doute que si les attaques avaient été aussi graves que ce que dit le Dr Ford, il y aurait eu une plainte d'elle ou de ses parents aimants", a tweeté le président Trump, en réclamant que l'universitaire mette sur la table "date, heure et lieu" des faits présumés.

Le juge et son accusatrice convoqués au Sénat. Christine Blasey Ford, 51 ans, affirme que le juge conservateur Brett Kavanaugh, 53 ans, l'a agressée lors d'une soirée arrosée entre lycéens dans la banlieue de Washington, ce qu'il nie vigoureusement. Ses accusations menacent de faire dérailler la confirmation du magistrat, qui fait l'objet d'un combat politique féroce à quelques semaines d'élections parlementaires à suspense. La commission judiciaire du Sénat, chargée d'examiner la candidature du juge Kavanaugh, a convoqué les deux parties à s'exprimer lundi devant elle.

Selon le témoignage de Christine Blasey Ford, sortie de l'ombre avec une interview accordée au Washington Post dimanche, le jeune Kavanaugh et un ami, tous deux "complètement ivres", l'avaient coincée dans une chambre lors d'une soirée au début des années 1980. Il se serait ensuite livré à des attouchements et aurait tenté de la déshabiller, avant qu'elle ne parvienne à fuir.