Donald Trump annonce que tous les Boeing 737 MAX 8 et MAX 9 vont être cloués au sol

, modifié à
  • A
  • A
"La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue", a déclaré Donald Trump.
"La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue", a déclaré Donald Trump. © SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :
Trois jours après le crash d'un avion d'Ethiopian Airlines qui a fait 157 morts, le président américain a indiqué que tous les Boeing 737 MAX 8 et MAX 9 seraient cloués au sol aux États-Unis. 

Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi que tous les Boeing 737 MAX 8 et 9 seraient cloués au sol aux États-Unis, après qu'un avion d'Ethiopian Airlines s'est écrasé, faisant 157 morts.

Les compagnies en ont été informées. "Nous allons décréter en urgence l'interdiction de tous les vols des 737 MAX 8 et 737 MAX 9", a déclaré Donald Trump depuis la Maison-Blanche, précisant que cette décision s'appliquerait "avec effet immédiat". "Les pilotes ont été informés, les compagnies aériennes ont été informées", a-t-il ajouté. "La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue".

Une interdiction "maintenue le temps de plus amples investigations". L'agence américaine de l'aviation (FAA) a indiqué qu'elle ordonnait de clouer au sol "provisoirement" les Boeing 737 MAX volant aux États-Unis en raison de nouvelles données satellitaires "collectées et analysées" mercredi, relatives à l'avion d'Ethiopian Airlines qui s'est écrasé dimanche. L'interdiction de vol "sera maintenue le temps de plus amples investigations, incluant l'examen des informations contenues" dans les deux boîtes noires de l'appareil enregistrant d'une part, les paramètres de vol et d'autre part, les conversations et sons dans le cockpit jusqu'au moment de l'accident. Ces boîtes noires ont été retrouvées lundi mais n'ont pas encore été décryptées.

"Confiant", Boeing "soutient" malgré tout cette décision. Boeing, de son côté, dit avoir une "confiance totale" en la fiabilité et la sécurité du 737 MAX mais "soutient" la décision des États-Unis. "Nous soutenons cette décision proactive prise par précaution. La sécurité est une valeur importante pour Boeing depuis que nous fabriquons des avions", a affirmé Dennis Muilenburg, patron du constructeur, insistant sur le fait que la recommandation d'immobiliser temporairement cette flotte d'avions était à l'initiative de Boeing pour rassurer le grand public. "Boeing garde une confiance totale en la sécurité du 737 MAX", a ajouté le groupe.

Le crash, qui a fait 157 morts de 35 nationalités, est le second en moins de six mois pour le Boeing 737 MAX 8. Dans des circonstances similaires, un avion du même type de la compagnie indonésienne Lion Air s'est écrasé fin octobre au large de l'Indonésie, faisant 189 morts.