Trois migrants morts noyés, des dizaines disparus en Méditerranée, selon Tunis

, modifié à
  • A
  • A
De 60 à 70 personnes se trouvaient à bord de l'embarcation au moment du naufrage.
De 60 à 70 personnes se trouvaient à bord de l'embarcation au moment du naufrage. © Angelos Tzortzinis / AFP
Partagez sur :
Les autorités tunisiennes ont annoncé vendredi la disparition de dizaines de migrants après le naufrage d'une embarcation au large des côtes africaines.

Trois migrants ont été retrouvés noyés vendredi et des dizaines d'autres sont portés disparus après le naufrage d'une embarcation dans les eaux internationales au large de la Tunisie, ont indiqué les autorités tunisiennes à l'AFP.

Seize migrants sauvés

Un bateau de pêche a pu sauver seize migrants, a indiqué le porte-parole du ministère de la Défense, Mohamed Zekri, précisant que selon les rescapés, 60 à 70 Africains subsahariens se trouvaient à bord de l'embarcation partie jeudi de Zouara, en Libye.

Les rescapés ont été transférés à bord de l'une des trois unités militaires tunisiennes qui participent aux opération de recherches, a indiqué la même source, ajoutant qu'un hélicoptère maltais était également mobilisé. Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sofiène Zaag, l'embarcation partie de Libye tentait de rejoindre illégalement l'Italie, avec environ 75 migrants à bord.

La Méditerranée, "plus mortelle que jamais"

Alors que les autorités italiennes redoutent que les combats en cours en Libye ne poussent des milliers d'Africains et de Libyens à prendre la mer, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a affirmé plusieurs fois en avril que personne ne serait autorisé à débarquer en Italie. La Méditerranée a été "plus mortelle que jamais" début 2018, selon un rapport du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) qui a estimé qu'une personne sur 18 tentant la traversée meurt ou disparaît en mer.