Syrie : que sait-on du dernier assaut qui a mis fin au "califat" de l'État islamique ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Les Forces démocratiques syriennes ont lancé samedi leur ultime assaut contre les derniers djihadistes de l'EI encerclés à Baghouz, après une nuit de bombardements. 

C'est une victoire importante dans la lutte contre l'État islamique. Le "califat" autoproclamé du groupe djihadiste a été totalement éliminé après la conquête par une force arabo-kurde soutenue par les États-Unis du dernier territoire tenu par l'EI en Syrie, à Baghouz, ont annoncé les Forces démocratiques syriennes (FDS).

Un réseau de grottes dans les falaises

Le tout dernier réduit a été libéré samedi matin à l'aube. C'était un réseau de grottes creusées dans les falaises du Jebel Baghouz, un immense plateau qui borde les rives de l'Euphrate à l'extrême est de la Syrie sur la frontière irakienne. Quelques centaines de djihadistes de l'EI ultra fanatisés s'y étaient retranchés, faisant de cette dernière enclave une position très difficile à prendre.

Des djihadistes à court de nourriture et de munitions

Les forces kurdes ont lancé leur ultime assaut après une nuit de bombardements aériens menés par la coalition. Acculés dans une petite bande de territoire au bord du fleuve Euphrate, dans la province de Deir Ezzor, les djihadistes, épuisés par le siège et manquant de nourriture et de munitions, ont fini par se rendre. Les combats ont été très violents, a précisé le porte-parole mais les FDS ont désormais levé leur drapeau sur Baghouz pour célébrer leur victoire.

Les forces anti-djihadistes avaient repris vendredi leurs opérations militaires après deux jours de pause. Mercredi et jeudi, les FDS avaient procédé à des ratissages et consolidé les positions prises aux djihadistes, acculés dans un petit bout de terre aux limites de Baghouz, au bord du fleuve. Les FDS étaient entrées mardi dans un campement occupé ces dernières semaines par les djihadistes, forçant ces derniers à reculer jusqu'aux limites du camp et du village. La campagne militaire, soutenue dans les airs par la coalition internationale soutenue par les États-Unis, avait été ralentie par la sortie de l'enclave de dizaines de milliers de personnes, dont des milliers de djihadistes qui se sont rendus et leurs familles.