Soudan : la justice va interroger Béchir pour "financement du terrorisme"

  • A
  • A
Le procureur général a ordonné un interrogatoire d'Omar el-Béchir pour des affaires de "blanchiment d'argent et de financement du terrorisme".
Le procureur général a ordonné un interrogatoire d'Omar el-Béchir pour des affaires de "blanchiment d'argent et de financement du terrorisme". © AFP
Partagez sur :
Le procureur général a ordonné un interrogatoire du président déchu pour des affaires de "blanchiment d'argent et de financement du terrorisme

Le procureur général du Soudan a ordonné un interrogatoire du président déchu Omar el-Béchir pour des affaires de "blanchiment d'argent et de financement du terrorisme", a indiqué jeudi l'agence de presse officielle Suna. Une source au sein du bureau du procureur général a confirmé qu'Omar el-Béchir, actuellement détenu, sera interrogé à ce sujet.

Une foule immense pour réclamer un pouvoir civil

Une immense foule de manifestants soudanais a déferlé jeudi devant le QG de l'armée à Khartoum pour réclamer un pouvoir civil, répondant à un appel d'une "marche d'un million" qui a réuni plus de contestataires que lors du même appel, il y a une semaine. Les ponts et les rues menant au complexe militaire, situé dans le centre de Khartoum, étaient noirs de monde, selon des correspondants de l'AFP sur place, alors que les négociations entre l'armée et les représentants du mouvement de la contestation sont au point mort.