Sommet Kim-Trump : la Corée du Nord dit avoir proposé de démanteler son complexe nucléaire

, modifié à
  • A
  • A
Donald Trump et Kim Jong Un se sont séparés jeudi sur un échec à Hanoï après un sommet consacré à l'épineux dossier de la dénucléarisation de la Corée du Nord.
Donald Trump et Kim Jong Un se sont séparés jeudi sur un échec à Hanoï après un sommet consacré à l'épineux dossier de la dénucléarisation de la Corée du Nord. © Saul LOEB / AFP
Partagez sur :
Contrairement à ce qu'affirme Donald Trump, Pyongyang n'aurait demandé qu'une levée partielle des sanctions, lors du sommet entre le président américain et Kim Jong Un.

La Corée du nord a proposé de démanteler son complexe nucléaire de Yongbyon en échange d'une levée partielle des sanctions infligées au pays, lors du sommet entre Kim Jong Un et Donald Trump à Hanoï, a déclaré le chef de la diplomatie nord-coréenne, démentant ainsi le président américain.

Une "proposition réaliste". La Corée du nord a fait ainsi une "proposition réaliste" et n'a demandé qu'une levée "partielle" des sanctions, a assuré devant la presse le ministre, Ri Yong Ho, depuis l'hôtel de la délégation nord-coréenne à Hanoï. Il a ainsi démenti des propos tenus par le président américain selon qui Pyongyang réclamait une levée totale des sanctions imposées au pays du fait de ses programmes nucléaire et balistique interdits. Cette exigence a rendu tout accord impossible, selon Donald Trump.

"Si les États-Unis lèvent partiellement les sanctions (...) qui entravent l'économie civile et les moyens de subsistance de notre population, nous démantèlerons de manière permanente et totale toutes les installations de production nucléaire dans la région de Yongbyon, en présence d'experts américains", a déclaré Ri Yong Ho. Le ministre lisait une déclaration quelques heures après la fin du sommet de deux jours entre Donald Trump et Kim Jong Un, qui s'est achevé jeudi sans accord entre les deux dirigeants. Lors d'une conférence presse avant de quitter le Vietnam, le président américain a imputé les espoirs déçus aux exigences nord-coréennes sur les sanctions.

Trump assure qu'il va "continuer la discussion". Après le sommet, Donald Trump s'est entretenu par téléphone avec les dirigeants japonais et sud-coréeen Shinzo Abe et Moon Jae-in, à bord de son avion présidentiel Air Force One. "Il leur a dit qu'il allait continuer la discussion", a annoncé la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, précisant que les appels avaient duré près de 15 minutes chacun.

Les + lus