Russie : l'opposant Navalny, hospitalisé, a pu être victime d'un "agent toxique"

, modifié à
  • A
  • A
L'opposant au Kremlin Alexeï Navalny a été arrêté mercredi à Moscou.
L'opposant au Kremlin Alexeï Navalny a été arrêté mercredi à Moscou. © Frederick FLORIN / AFP
Partagez sur :
L'opposant russe Alexeï Navalny, condamné à 30 jours de prison, a été hospitalisé dimanche en raison d'une "grave réaction allergique".

L'opposant Navalny, hospitalisé, a pu être victime d'un "agent toxique", selon son médecin personnel. "Je présume que la cause de la maladie d'Alexeï Navalny peut être un certain agent toxique", a écrit Anastasia Vassilieva sur sa page Facebook. 

Les craintes se multipliaient dimanche soir pour la santé du principal opposant russe, Alexeï Navalny, transféré de sa cellule de prison à un hôpital après une réaction allergique qualifiée de "bizarre" par son entourage.

Selon Kira Iarmych, la porte-parole de l'opposant, Alexeï Navalny, condamné cette semaine à 30 jours de prison pour des infractions "aux règles des manifestations", a été hospitalisé dimanche en raison d'une "grave réaction allergique". "L'origine de la réaction allergique n'a pas été détectée. Toute sa vie durant, Alexeï n'a jamais eu de réaction allergique", a souligné Kira Iarmych sur Twitter.

Des abcès sur le corps

Alexeï Navalny souffre notamment d'un gonflement des paupières et a de multiples abcès sur le cou, le dos, le torse et les coudes, a expliqué Anastassia Vassilieva, son médecin personnel, dans un message diffusé sur Facebook. "Nous ne pouvons pas exclure que sa peau ait subi un impact toxique et été endommagée par une substance chimique inconnue via une personne tierce", a-t-elle affirmé, après s'être rendue à l'hôpital où Alexeï Navalny a été emmené par la police.