"Megxit" : réunion de crise autour de la reine après la décision de Meghan et Harry de s'émanciper

, modifié à
  • A
  • A
Harry et Meghan 2000*1000 1:15
Le couple a annoncé mercredi 8 janvier vouloir obtenir son indépendance financière et vivre une partie de l'année en Amérique du nord. (Image d’illustration) © Ben STANSALL / AFP
Partagez sur :
Le couple formé par Harry, sixième dans l'ordre de succession au trône britannique, et l'ancienne actrice Meghan Markle a annoncé mercredi vouloir prendre ses distances avec la famille royale, notamment en s'installant une partie de l'année au Canada. La reine doit s'entretenir lundi après-midi avec les intéressés, aux côtés du prince Charles et de son fils William.
REPORTAGE

Un royal summit pour faire en sorte que ne vacille pas la couronne. La reine d'Angleterre prend les choses en main et réunit lundi, dans sa résidence de Sandringham House, le prince Charles, et ses deux petit-fils William et Harry. C’est la première fois qu’ils se retrouvent depuis l’annonce mercredi du couple formé par Harry et Meghan Markle de vouloir se retirer de la famille royale.

Il faut imaginer, au fond de la campagne anglaise, un palais entouré d’un muret, cerné d’arbres, et dont on distingue à peine les cheminées à travers le feuillage. Aux alentours, pas une maison. Mais ce refuge royal, habituellement calme et isolé, est depuis dimanche envahi de journalistes, venus des quatre coins du monde pour cette réunion inédite. Car c’est dans cet écrin de verdure, à l’abri des regards, que devrait se régler une partie des nombreuses interrogations soulevées par Harry et Meghan, après leur annonce de vouloir passer une partie de l’année en Amérique du nord et d’obtenir leur indépendance financière.

"Quand Meghan est arrivée, avec leur mariage de conte de fée, les gens pensaient que ça annonçait une nouvelle ère plus progressive, qui représente mieux la société britannique moderne. Mais maintenant cette lune de miel est finie, c’est pour ça que la rencontre est si importante", explique auprès d'Europe 1 Darshna Soni, de la chaîne britannique Channel 4. "Elle ne va peut-être pas tout régler parce que c’est trop compliqué, mais on devrait commencer à comprendre à quoi le futur va ressembler".

Meghan au téléphone depuis le Canada

Quels titres vont-avoir Harry et Meghan ? Où vont-ils habiter ? Qui va payer pour leur sécurité ? Autant de problèmes à résoudre et qui laissent présager de longues discussions. Surtout qu’elles pourraient être retardées pour une raison purement technique : Meghan doit participer par téléphone à cet entretien, mais elle se trouve actuellement au Canada. Il faut donc lui laisser le temps de se lever en respectant le décalage horaire, cette difficulté supplémentaire remettant les négociations en principe au début d’après-midi.

Europe 1
Par Joanna Chabas, édité par Romain David