Matteo Salvini appelle à une manifestation à Rome le 19 octobre

  • A
  • A
Le ministre de l'Intérieur encore en poste a promis un retour de son parti sur le devant de la scène.
Le ministre de l'Intérieur encore en poste a promis un retour de son parti sur le devant de la scène. © ALBERTO PIZZOLI / AFP
Partagez sur :
Le souverainiste Matteo Salvini a appelé jeudi ses soutiens à une "grande" manifestation à Rome, le 19 octobre.

Le chef de La Ligue, le souverainiste Matteo Salvini, qui a provoqué la chute prématurée du premier gouvernement populiste d'Italie et s'est retrouvé exclu du pouvoir, a appelé jeudi ses soutiens à une "grande" manifestation à Rome, le 19 octobre. "Le 19 octobre, je pense à une grande journée de la fierté italienne", a-t-il dit, dans une vidéo diffusée sur ses réseaux sociaux.

Dans la foulée du feu vert officiel donné au Premier ministre sortant, Giuseppe Conte, pour former un nouveau gouvernement né de l'entente entre le Parti démocrate (PD, centre gauche) et le Mouvement cinq étoiles (M5S, anti-système), il a lancé à ses détracteurs : "Vous ne vous libérerez pas de moi avec un petit jeu de palais, je ne lâche pas le morceau".

"Ils ne dureront pas longtemps, nous nous préparons déjà"

Le ministre de l'Intérieur encore en poste a promis un retour de son parti sur le devant de la scène, "plus déterminé que jamais", fustigeant "un gouvernement qui naît à Bruxelles" et affirmant que "l'Italie ne sera le serf de personne".
"Ils ne dureront pas longtemps, nous nous préparons déjà. Ils ne peuvent pas refuser aux Italiens le droit au vote", a déclaré Matteo Salvini, en parlant d'une "folle envie de reconstruire".

Matteo Salvini a aussi lancé un avertissement contre ceux qui seraient tentés d'abolir son "décret sécurité", son texte phare destiné à juguler l'immigration clandestine, estimant qu'ils "feront du tort aux Italiens". "Quelqu'un veut-il faire repartir le business de l'immigration clandestine ?", s'est-il interrogé. D'ici à la mi-octobre, Matteo Salvini promet l'organisation de "stands dans toute l'Italie les 21 et 22 septembre, pour réclamer la démocratie, le respect du vote et des règles". Et il espère aussi une large participation à un meeting politique de son parti, le 15 septembre à Bergame, dans sa région de Lombardie (nord).