Marche en RDC : dispersion à balles réelles à Kisangani

  • A
  • A
Les forces de sécurité ont fait usage de gaz lacrymogène (illustration). © JUNIOR D. KANNAH / AFP
Partagez sur :

Des chrétiens qui entendaient manifester contre le maintien au pouvoir du président Kabila ont été dispersés par les forces de sécurité dimanche matin à Kisangani. 

La marche des catholiques contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila a été dispersée par la police dimanche après la messe à la cathédrale de Kisangani, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, faisant des blessés, a constaté un correspondant de l'AFP.

Gaz lacrymogène. Des centaines de fidèles qui sortaient de la messe ont commencé à marcher avant d'être dispersés par les forces de sécurité qui ont fait usage de gaz lacrymogènes et tiré à balles réelles. Deux personnes au moins ont été blessés par balles, selon ce correspondant.

Marches des catholiques. La RDC traverse une grave crise politique, en raison du maintien au pouvoir du président Kabila dont le mandat a expiré depuis fin décembre 2016. Des "marches pacifistes" de catholiques étaient organisées dimanche pour protester contre le président en place.