Les États-Unis ont la "preuve" qu'Assad a utilisé des armes chimiques à Douma

, modifié à
  • A
  • A
"Nous savons avec certitude qu'il s'agissait d'une arme chimique", a déclaré le Département d'État.
"Nous savons avec certitude qu'il s'agissait d'une arme chimique", a déclaré le Département d'État. © HASAN MOHAMED / AFP
Partagez sur :
Le régime syrien continue de nier tout usage d'armes chimiques, alors que les Occidentaux hésitent à décider d'éventuelles frappes de représailles. 

Les États-Unis ont la "preuve" que les forces de Bachar al-Assad ont utilisé des armes chimiques lors d'une attaque samedi, à Douma, a affirmé la porte-parole du Département d'Etat Heather Nauert.

"L'attaque a eu lieu samedi et nous savons avec certitude qu'il s'agissait d'une arme chimique", a dit Heather Nauert lors de son point de presse régulier. Pressée par les journalistes qui lui demandaient si on pouvait dire que les États-Unis avaient la preuve que le régime d'Assad avait mené l'attaque, elle a répondu : "Oui". "Nous savons qu'il n'y a que certains pays comme la Syrie qui ont les moyens adéquats et ce type d'armes", a-t-elle ajouté.

Début de l'enquête de l'OIAC samedi. Une équipe de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) débute samedi son enquête dans la ville syrienne de Douma, pour déterminer la nature exacte des armes employées mais Heather Nauert a précisé que les États-Unis avaient leurs propres sources, expliquant qu'"qu'un tas de ces choses sont classifiées", pour justifier que les États-Unis n'ont pas rendues publiques les preuves dont ils disposent.

L'attaque à Douma, près de Damas, a fait plus de 40 morts samedi dernier. Les Occidentaux attribuent cette attaque chimique au régime de Bachar al-Assad, ce que ce dernier dément vigoureusement. Dans des tweets va-t-en-guerre, Donald Trump avait évoqué cette semaine des tirs de missiles imminents en Syrie, mais il n'avait toujours pas pris de décision finale vendredi.