Le syndicat des producteurs d'Hollywood démarre une procédure d'expulsion de Weinstein

, modifié à
  • A
  • A
Harvey Weinstein fait l'objet d'une procédure d'expulsion du syndicat des producteurs d'Hollywood
Harvey Weinstein fait l'objet d'une procédure d'expulsion du syndicat des producteurs d'Hollywood © Yann COATSALIOU / AFP
Partagez sur :
À la suite des accusations de harcèlement, d'agressions sexuelles et de viols à l'encontre d'Harvey Weinstein, le syndicat des producteurs d'Hollywood va instituer une procédure pour l'exclure.

Le syndicat américain des producteurs (PGA), haute instance d'Hollywood, a entamé une procédure d'expulsion à l'encontre d'Harvey Weinstein, l'un de ses éminents membres accusé de harcèlement sexuel et viols par une quarantaine de femmes.

Lancement d'une procédure d'expulsion. Le syndicat s'est réuni lundi et a "décidé par un vote unanime d'instituer une procédure pour mettre fin au statut de membre d'Harvey Weinstein", selon un communiqué. D'après la "constitution" du PGA, Harvey Weinstein aura "la possibilité de répondre" aux allégations contre lui avant que le syndicat ne prenne "sa décision finale le 6 novembre".

Un groupe de travail pour "éradiquer ce problème". "Le harcèlement sexuel quel qu'il soit est totalement inacceptable. C'est un problème systémique et répandu qui demande une réaction immédiate à l'échelle entière de notre industrie", ajoute le communiqué. Le conseil d'administration du PGA - composé de 20 femmes et 18 hommes, précise-t-il - lance un groupe de travail pour lutter contre le harcèlement sexuel afin d'étudier et proposer des solutions pour "éradiquer ce problème dans notre secteur", conclut le communiqué.

Le temps de "l'ignorance délibérée" est terminé. Samedi, la prestigieuse Académie des arts et sciences du cinéma, qui remet les Oscars, avait décidé d'exclure de son sein le producteur déchu Harvey Weinstein. "Non seulement nous prenons nos distances avec quelqu'un qui ne mérite pas le respect de ses collègues, mais nous envoyons un message pour affirmer que le temps de l'ignorance délibérée et de la complicité honteuse vis-à-vis des comportements d'agression sexuelle et du harcèlement sur le lieu de travail dans notre industrie est terminé" a déclaré l'Académie. L'Académie du film britannique, qui décerne les Bafta, sans aller jusqu'à l'exclure, a suspendu son statut de membre.

Quel sort pour Roman Polanski et de Bill Cosby ? Beaucoup s'interrogeaient depuis sur le statut de membres de l'Académie des Oscars comme Roman Polanski, accusé du viol d'une adolescente de 13 ans en 1977 - il a reconnu une relation sexuelle avec elle, affirmant qu'elle était consentie - ou Bill Cosby, accusé par une cinquantaine de femmes de harcèlement, agressions sexuelles ou viols

Une seule expulsion en 90 ans. Selon les médias spécialisés Variety et The Hollywood Reporter, un seul membre a été expulsé en 90 ans d'existence de la vénérable institution : Carmine Caridi, acteur qui avait fait circuler des copies confidentielles de films retrouvées sur Internet.

Bientôt déchu de la Légion d'honneur. Le président français Emmanuel Macron a par ailleurs affirmé dimanche avoir "engagé les démarches" afin que la Légion d'honneur, haute distinction française, soit retirée à Harvey Weinstein.