Le Sri Lanka revient sur son annonce d'un Français tué dans les attentats

, modifié à
  • A
  • A
Au moins 320 personnes ont été tuées lors des attentats dimanche au Sri Lanka.
Au moins 320 personnes ont été tuées lors des attentats dimanche au Sri Lanka. © AFP
Partagez sur :
Les autorités sri-lankaises annoncent mardi qu'une "erreur d'identité" a été commise lors de l'identification des victimes des attentats de dimanche. 

Le gouvernement sri-lankais est revenu mardi sur son annonce la veille d'un Français tué dans les attentats suicides du dimanche de Pâques, qui ont fait plus de 320 morts et 500 blessés.

"Le ressortissant français qui était marqué comme tué dans le communiqué de presse du ministère du 22 avril est un cas d'erreur" de nationalité, a déclaré le ministère des Affaires étrangères sri-lankais dans un communiqué. "Il n'y a pas de victime française identifiée à ce stade" parmi les victimes, a confirmé le Quai d'Orsay à franceinfo mardi. 

Au moins 39 étrangers tués 

Le dernier bilan officiel des attentats fait état de 321 morts et 500 blessés. Au moins 45 enfants et adolescents, dont un bébé de 18 mois, comptent parmi les morts, selon l'ONU. Selon la police, 39 étrangers font partie des victimes, dans ce pays très prisé des touristes. Parmi les nationalités étrangères touchées, l'Inde paie le tribut le plus lourd avec 10 citoyens tués, suivie de la Grande-Bretagne avec six morts.