Le groupe État islamique revendique les attentats au Sri Lanka

, modifié à
  • A
  • A
Plusieurs églises, parmi lesquelles Saint-Anthony de Colombo, ont été visées par une série d'attentats dimanche au Sri Lanka.
Plusieurs églises, parmi lesquelles Saint-Anthony de Colombo, ont été visées par une série d'attentats dimanche au Sri Lanka. © LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP
Partagez sur :
Le groupe État islamique a revendiqué mardi, via son agence de propagande, les attentats qui ont fait 320 morts dimanche au Sri Lanka. 

Le groupe État islamique a revendiqué mardi, via son agence de propagande, les attentats qui ont fait 320 morts dimanche au Sri Lanka. "Les auteurs des attaques ayant visé des ressortissants des pays de la Coalition (anti-EI) et les chrétiens au Sri Lanka avant-hier sont des combattants de l'EI", a fait savoir le groupe djihadiste Etat islamique (EI), ce mardi.

Les autorités attribuent ces attaques au mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ), qui n'a lui pas revendiqué. Selon l'AFP, deux frères sri-lankais musulmans figurent parmi les kamikazes, et faisaient partie du NTJ, dans lequel ils opéraient une "cellule terroriste" familiale. Les enquêteurs ignorent si cette cellule est à l'origine de toutes les attaques qui ont frappé le pays, ou si elles proviennent d'équipes séparées mais coordonnées.

 

Les attentats parmi les plus meurtriers depuis le 11 septembre 2001

Le vice-ministre sri-lankais de la Défense indiquait ce mardi que les attaques avaient été commises en représailles au carnage des moquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande, qui avaient fait 50 morts, et en lien avec un groupe islamiste indien peu connu.