Italie : Marine Le Pen a eu un échange "amical" avec Salvini

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Par texto, la dirigeante du FN a assuré Matteo Salvini, dont le parti est membre de la coalition droite/extrême droite arrivée en tête des législatives dimanche en Italie, de son "total soutien".

Marine Le Pen a eu un échange "amical" par texto lundi matin avec son allié italien Matteo Salvini, chef du parti d'extrême droite la Ligue, membre de la coalition droite/extrême droite arrivée en tête des législatives dimanche en Italie, a-t-on appris auprès de la présidente du Front national.

"Total soutien". La dirigeante frontiste a "assuré de son total soutien" Matteo Salvini, qui lui a répondu, et elle lui a dit ses "pensées très amicales (et très politiques !) en ces heures cruciales où se joue le destin de l'Italie". "Je l'ai remercié de m'avoir associée ce matin dans ses déclarations à son score historique, que je saluais", a rapporté à l'AFP la dirigeante frontiste, qui lui a exprimé en outre "sa confiance dans les décisions durables qu'il prendrait dans cette période instable".

Sur Twitter, la patronne du FN avait adressé ses "chaleureuses salutations" à Matteo Salvini et salué "la progression spectaculaire et l'arrivée en tête de la coalition de La Ligue", "nouvelle étape du réveil des peuples". Dimanche soir, elle avait ironisé sur l'Union européenne qui allait "passer une mauvaise soirée".

Salvini se dit prêt à diriger. Matteo Salvini, chef populiste de la Ligue, s'est dit lundi prêt à diriger le futur gouvernement italien. Sa coalition de droite/extrême droite est arrivée dimanche en tête, mais sans majorité, avec 37% de voix selon des résultats portant sur 99% des bureaux de vote. Avec 17,5% des voix, la Ligue devance Forza Italia de Silvio Berlusconi (14%).