Indonésie : les 189 personnes à bord du vol Lion Air sont "probablement" mortes

, modifié à
  • A
  • A
Un Boeing 737 s'est abîmé au large de l'Indonésie lundi matin.
Un Boeing 737 s'est abîmé au large de l'Indonésie lundi matin. © AFP
Partagez sur :
Le directeur opérationnel des services de secours indonésien a indiqué lundi que les 189 personnes à bord du Boeing 737 qui s'est abîmé au large de l'Indonésie lundi matin étaient "probablement" mortes.

Les 189 personnes à bord du Boeing 737 qui s'est abîmé au large de l'Indonésie lundi matin sont "probablement" mortes, a estimé le directeur opérationnel des services de secours indonésien au cours d'un point presse.  L'appareil de la compagnie indonésienne, un Boeing 737 MAX 8 entré en service il y a seulement quelques mois, avait demandé à revenir à l'aéroport de la capitale peu avant que le contact ne soit rompu avec le contrôle aérien vers 6h30 (22h30 heure française dimanche). L'avion était à destination de Pangkal Pinang, une ville de l'île de Bangka au large de Sumatra.

"Des restes humains retrouvés". Les sauveteurs ont retrouvé "des restes humains qui n'étaient plus intacts, et cela fait plusieurs heures, donc il est probable que les 189 personnes (à bord) soient mortes", a déclaré Bambang Suryo Aji, le directeur opérationnel des services de secours indonésien au cours d'un point presse.

Quelque 150 sauveteurs ont été déployés sur le site de l'accident lundi pour retrouver d'éventuels survivants et des restes de l'appareil qui se trouve dans une zone d'une profondeur de 30 à 40 mètres. Ils vont poursuivre leurs recherches, a-t-il précisé.

Pas encore de boite noire. Six sacs avec des restes humains ont été transportés vers un hôpital géré par la police. Les sauveteurs ont aussi retrouvé des débris, dont un morceau de la queue de l'appareil avec le logo de Lion Air, des vêtements, des papiers d'identité, mais pas de boîte noire, a indiqué le responsable. Un peu plus tôt, Sendi Arika, dont l'oncle était à bord de l'appareil avait confié "espérer toujours un miracle et que certains passagers sont vivants".