Face aux riches donateurs républicains, Trump continue de dénoncer le scrutin de novembre

  • A
  • A
Donald Trump 1:10
Donald Trump a opéré ce week-end un retour médiatique depuis son départ de la Maison-Blanche. © MANDEL NGAN / AFP
Partagez sur :
Donald Trump n'a semble-t-il toujours pas digéré sa défaite à la présidentielle américaine. Lors d'une réunion de donateurs républicains ce week-end, le milliardaire a encore assuré avoir remporté les Etats clefs de Géorgie et Pennsylvanie. Il prédit également un retour du parti républicain à la Maison-Blanche en 2024.

Aux États-Unis, Donald Trump participait ce week-end à une réunion des Républicains en Floride avec les grands donateurs du parti. L'ancien président américain continue de parler des fraudes concernant les élections de l'an dernier. Et alors qu'on le pensait assagi depuis son bannissement de Twitter, Donald Trump s'en est pris à plusieurs figures conservatrices.

L'ancien locataire de la Maison-Blanche s'est dit très déçu de Mike Pence, qui fut son vice-président, et d'après plusieurs invités, Donald Trump a même tenu des propos vulgaires et insultants à l'égard de Mitch McConnell, le chef de l'opposition républicaine au Sénat, estimant qu'un vrai leader n'aurait jamais accepté les résultats des élections. Presque trois mois après son départ de la Maison-Blanche, l'ancien président n'a donc toujours pas digéré sa défaite. Scrutin truqué, fraude... Donald Trump assure avoir gagné des États comme la Géorgie et la Pennsylvanie, pourtant remportées par Joe Biden.

Un parti républicain divisé, en net recul 

Plusieurs centaines de donateurs, parmi les plus fortunés du Parti républicain, ont fait le déplacement ce week-end à Palm Beach, en Floride. C'est là que Donald Trump reçoit et consulte depuis plusieurs semaines. Une manière de montrer qu'il garde toujours la main sur le Parti républicain, malgré les divisions internes et même si, en quatre ans, la formation conservatrice a perdu le contrôle de la Maison-Blanche, du Sénat et de la Chambre des représentants.

Donald Trump, lui, reste optimiste. Il prédit une victoire républicaine aux élections de mi-mandat l'an prochain et à la présidentielle de 2024. Sans mentionner ses projets personnels pour les années à venir. 

Europe 1
Par Alexis Guilleux, correspondant d'Europe 1 aux Etats-Unis