Etats-Unis : dix morts lors d'une fusillade dans un lycée au Texas

, modifié à
  • A
  • A
Santa Fe 1280
Un élève a ouvert le feu sur ses camarades dans son lycée à Santa Fe, près de Houston, vendredi matin. © DANIEL KRAMER / AFP
Partagez sur :
Dix personnes ont été tuées et dix autres blessées par un tireur qui a ouvert le feu dans son lycée à Santa Fe, au Texas, vendredi matin.

Dix personnes ont été tuées et dix autres blessées par un élève lors d'une fusillade survenue vendredi matin dans un lycée de Santa Fe, au Texas. Le tireur, qui prévoyait de se suicider, a fini par se rendre, et deux autres personnes sont interrogées par la police. Des explosifs ont par ailleurs été retrouvés près du lycée.

>> Les infos à retenir

  • 10 personnes ont été tuées, et 10 autres blessées, lors d'une fusillade au Santa Fe High School vendredi
  • Le tireur de 17 ans s'est rendu, et deux personnes sont interrogées
  • Donald Trump condamne une nouvelle "attaque horrible", trois mois après la fusillade de Parkland

Les victimes

10 morts, 10 blessés. "C'est avec tristesse que je peux confirmer que 10 personnes ont été tuées et que 10 ont été blessées", a déclaré le gouverneur de l'Etat du Texas Greg Abbott, lors d'une conférence de presse vendredi après-midi. "On me dit que la majorité (des victimes) sont probablement des étudiants", avait précisé plus tôt le shérif Ed Gonzalez, ajoutant que des membres du personnel de l'établissement en faisaient également partie.

L'hôpital universitaire du Texas (UMTB) a indiqué sur Twitter avoir reçu trois patients à la suite de la fusillade : deux adultes (un homme blessé à un bras et une femme blessée à une jambe) et un jeune de 16 ans blessé à une jambe. Parmi les victimes figurent aussi un policier, grièvement blessé à un bras et dans un état critique.

Le tireur

Le tireur arrêté, deux personnes interrogées. Selon le shérif, le tireur est un élève de l'établissement. Son bureau a diffusé un portrait du suspect, Dimitrios Pagourtzis, 17 ans, qui montre un garçon aux cheveux châtains hirsutes et au visage rond, qui a été placé en détention. Deux autres personnes sont également interrogées, selon le gouverneur du Texas.

Il prévoyait de se suicider. Le gouverneur Greg Abbott a expliqué que les armes utilisées par le tireur étaient un fusil à pompe et un revolver. "Selon mes informations, le tireur a récupéré ces deux armes auprès de son père (...) Son père possédait ces armes légalement. Je ne sais pas si le père était au courant que son fils avait récupéré ces armes", a-t-il détaillé. Le gouverneur a expliqué que des informations déjà trouvées "dans ses journaux sur son ordinateur et son téléphone" avaient permis d'établir que le tireur, qui s'est rendu de lui-même, prévoyait de se suicider après l'attaque qu'il avait planifiée.

Des engins explosifs retrouvés. Le tireur avait aussi laissé des explosifs dans une maison et un véhicule, a également prévenu le gouverneur. "L'une des raisons pour lesquelles nous sommes préoccupés par les explosifs est le fait que nous en avons détectés différents types", a-t-il expliqué, évoquant notamment un cocktail Molotov. Le district scolaire de Santa Fe avait affirmé plus tôt que des engins possiblement explosifs avaient été retrouvés dans le lycée et aux abords du campus. L'école évacuée, la police a mené des recherches dans la zone. La présence d'explosifs sur la scène du carnage "est toujours quelque chose que l'on prend en considération dans ce genre de situations", avait dit Ed Gonzalez. 

Réactions

Il "a commencé à tirer sur beaucoup d'élèves". "Quelqu'un est entré avec un fusil et a commencé à tirer, et cette fille a été blessée à la jambe", a déclaré un témoin seulement identifié avec le prénom Nikki, à la chaîne locale KTRK. Cette source a précisé que des élèves avaient pris la fuite. Richard Allen, un parent d'élève, a raconté à la chaîne être arrivé sur place peu après le début de la fusillade et avoir vu plusieurs personnes être emmenées en ambulance. "Mon fils a dit que quelqu'un était entré dans la salle des cours d'arts et a commencé à tirer sur beaucoup d'élèves", a-t-il dit. Les images de télévision montraient des élèves en file indienne, certains en train d'être évacués vers un site à l'écart, où leurs parents pouvaient venir les récupérer :

Trump condamne une "attaque horrible". Le président américain Donald Trump a exprimé dans la foulée sa profonde tristesse après la fusillade meurtrière, dénonçant "une attaque horrible". "Cela dure depuis trop longtemps dans notre pays" a-t-il affirmé, assurant que son administration était déterminée à faire "tout ce qui est en son pouvoir" pour protéger les étudiants et s'assurer que "ceux qui représentent une menace pour eux-mêmes et pour les autres" ne puissent détenir d'armes. Cette fusillade intervient trois mois après la tuerie de Parkland, qui avait fait 17 morts dans un lycée de Floride. Le gouverneur du Texas a annoncé que le drapeau texan serait mis en berne à travers tout l'Etat en hommage aux victimes.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP