Etats-Unis : un homme arrêté pour avoir posé des fausses bombes dans le métro

, modifié à
  • A
  • A
Des policiers surveillent la zone où des objets suspects été retrouvés, près de la station de métro de Fulton Street, à Manhattan, le 16 août.
Des policiers surveillent la zone où des objets suspects été retrouvés, près de la station de métro de Fulton Street, à Manhattan, le 16 août. © Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Le département de la police de New York annoncé, samedi 17 août, avoir arrêté Larry Griffim, SDF âgé de 26 ans. Il est soupçonné d'avoir installé, la veille, trois cuiseurs à riz vides dans le métro new-yorkais, en période d'heure de pointe.

Un homme de 26 ans a été arrêté et inculpé à New York pour avoir posé de fausses bombes, a annoncé samedi 17 août la police après la découverte la veille dans le métro de trois cuiseurs à riz vides.

Le département de la police de New York (NYPD) a arrêté Larry Griffin, un homme sans domicile fixe âgé de 26 ans, et l'a inculpé pour trois chefs de pose de fausse bombe, selon un communiqué.

Manhattan avait été en état d'alerte pendant plus de deux heures vendredi matin après la découverte dans le métro, à l'heure de pointe, de trois objets suspects, qui se sont par la suite avérés n'être que des cuiseurs à riz vides.

Des cuiseurs à riz provoquent la panique

Deux cuiseurs abandonnés ont été repérés successivement dans la station de métro de Fulton Street, près du World Trade Center, puis un troisième dans le quartier de Chelsea.

La station de métro de Fulton Street a été rapidement évacuée, le trafic a été interrompu sur deux lignes du métro et sur plusieurs autres lignes passant aussi par cette station les rames ne marquaient plus l'arrêt. 

Le bureau du shérif du comté de Logan, en Virginie-Occidentale, a indiqué que Griffin avait été arrêté trois fois au cours des huit dernières années pour divers délits et avait été inculpé pour possession d'une substance illégale et pour usage de matériel obscène pour séduire une personne mineure.

Griffin était aussi sous le coup d'un mandat d'arrêt pour ne pas s'être présenté aux autorités alors qu'il était en liberté conditionnelle avant son jugement, a précisé le bureau du shérif dans un communiqué posté sur Facebook.

Le mobile de Larry Griffin pour poser ces cuiseurs à riz dans des endroits où ils ont créé la crainte d'un attentat à la bombe est inconnu, selon les médias américains