Etats-Unis : Donald Trump acquitté à son procès en destitution

, modifié à
  • A
  • A
Donald Trump
Le président Donald Trump a été acquitté mercredi au Sénat à l'issue de son procès historique en destitution. © AFP
Partagez sur :
C'est sans surprise que ce mardi soir, le Sénat, à majorité républicaine, a acquitté Donald Trump dans le cadre de son procès d'impeachment. 

Donald Trump a été acquitté mercredi au Sénat à l'issue de son procès historique en destitution, avec le soutien de tous les élus républicains sauf un, et sans aucune voix démocrate. 52 des 100 sénateurs américains ont déclaré le président non coupable du chef d'abus de pouvoir et 53 du chef d'entrave à la bonne marche du Congrès, adoptés le 18 décembre à la Chambre des représentants.

"Une chasse aux sorcières"

La Constitution des Etats-Unis impose une majorité des deux tiers (67 sièges sur 100) pour destituer un président. Avant même le vote, la guerre des formules avait été engagée sur les leçons à tirer de cette procédure exceptionnelle. Donald Trump a été "acquitté pour toujours", clame la Maison Blanche. Donald Trump a été "mis en accusation pour toujours", rétorquent les démocrates.

L'opposition reproche au 45eme président des Etats-Unis d'avoir utilisé les moyens de l'Etat, notamment une aide militaire validée par le Congrès, pour tenter de forcer l'Ukraine à "salir" son possible adversaire à la présidentielle Joe Biden. Depuis que le scandale a éclaté, Donald Trump se dit victime d'une chasse aux sorcières orchestrée par ses adversaires qui n'auraient pas digéré sa victoire surprise de 2016.

Un impact électoral difficile à prédire

Le procès divise autant les Américains que leurs élus: 85% des électeurs démocrates soutiennent la destitution du président, moins de 10% des républicains sont pour, et la moyenne s'établit légèrement au-dessous de 50%. Son impact sur les élections est donc difficile à prédire, mais Donald Trump se dit convaincu que les électeurs pénaliseront les "démocrates-qui-ne-font-rien".

Les démocrates ont averti : ils n'en resteront pas là. L'élu Jerry Nadler a fait savoir mercredi que la Chambre convoquerait "probablement" l'ex-conseiller de la Maison Blanche John Bolton une fois le procès fini. Il semble détenir des informations embarrassantes pour Donald Trump mais les sénateurs républicains ont refusé de l'entendre pendant le procès.

Par ailleurs, le 45ème président des États-Unis a indiqué qu'il s'exprimera jeudi depuis la Maison Blanche sur le sujet.