Le camp Biden à la conquête de l'Ohio, l’État qui donne toujours le vainqueur

, modifié à
  • A
  • A
L'Ohio avait été largement remporté par Trump en 2016. 1:22
L'Ohio avait été largement remporté par Trump en 2016. © AFP
Partagez sur :
En 2016, Donald Trump avait largement devancé Hillary Clinton dans l'Ohio. Mais cette année, les sondages sont bien plus serrés avec son concurrent Joe Biden, qui compte bien surfer sur la déception de nombreux électeurs de cet Etat-baromètre, qui a voté 14 fois pour le vainqueur de l'élection lors des 14 derniers scrutins. 
REPORTAGE

À trois semaines du scrutin, la campagne reprend ses droits aux États-Unis. Donald Trump doit tenir lundi, en Floride, son premier meeting depuis sa contamination au coronavirus. De son côté, son concurrent Joe Biden, toujours en tête dans les sondages, se rend dans l'Ohio, qui fait figure d'État-baromètre. Sur les 14 dernières élections, cet État du Midwest a voté 14 fois pour le vainqueur. Et s'il a été remporté largement par Donald Trump en 2016, le résultat semble cette fois plus incertain, les deux candidats y étant au coude à coude dans les sondages.

Découvrez le podcast Mister President par Europe 1 Studio

La politique américaine vous passionne ? Vous vous demandez encore comment Donald Trump a-t-il pu être élu ? Découvrez "Mister President par Europe 1 Studio", le podcast d'Olivier Duhamel. De Truman à Obama, de Kennedy à Clinton en passant par les Bush, père et fils… le politologue vous raconte l'incroyable histoire des élections présidentielles américaines depuis 1948. 

>> Retrouvez les 12 épisodes sur notre site Europe1.fr,  sur Apple Podcasts, Google Podcasts, SoundCloud ou vos plateformes habituelles d’écoute.

Il y a quatre ans, Donald Trump était couronné roi de l’Ohio, et ça se voit encore : les panneaux Trump poussent le long des routes comme le maïs dans les plaines fertiles de cet État. Jenifer a même recouvert sa station de lavage de voitures avec un immense drapeau à la gloire du milliardaire. "On est une PME et Donald Trump a été bon pour nous", explique la patronne, qui redoute une augmentation des impôts si Joe Biden est élu.

Mais le trumpisme a fait des déçus aussi dans l’Ohio, comme les ouvriers de l’usine General Motors à Lordstown. "Tous mes collègues ont voté pour lui", raconte Frank. "Ils étaient si heureux quand il a gagné, ils ont cru au conte de fées, qu’il allait nous sauver. Mais l’usine a fermé, malgré les promesses du président", poursuit-il. 

"Il faut que les électeurs se déplacent en nombre"

Dans les banlieues résidentielles et les centres urbains, c’est carrément une révolte anti-Trump que sent monter Alaina Shearer, candidate démocrate au Congrès. "Ici, c’est l’épicentre de la présidentielle", explique-t-elle. "Si on gagne l’Ohio, on stoppe Trump. Mais il faut que les électeurs se déplacent en nombre".

Le vote par anticipation a commencé la semaine dernière dans l’Ohio, et la participation a déjà explosé les records.

Europe 1
Par Xavier Yvon, édité par Antoine Terrel