Erdogan accuse les Etats-Unis de vouloir frapper la Turquie "dans le dos"

  • A
  • A
Recep Tayyip Erdogan impute à un "complot" américain la chute brutale de la livre turque.
Recep Tayyip Erdogan impute à un "complot" américain la chute brutale de la livre turque. © BULENT KILIC / AFP
Partagez sur :
La livre turque est en chute libre depuis plusieurs jours alors que le ton montre entre Washington et Ankara. 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui impute à un "complot" américain la chute brutale de la livre turque, a accusé lundi les Etats-Unis de chercher à frapper la Turquie "dans le dos".

"Une telle chose est-elle acceptable ?". "D'un côté, vous êtes avec nous dans l'Otan et, de l'autre, vous cherchez à frapper votre partenaire stratégique dans le dos. Une telle chose est-elle acceptable ?", a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d'un discours à Ankara.

La livre en chute libre. Déclarations chocs, sanctions, menaces de représailles, puis doublement des tarifs douaniers américains sur l'acier et l'aluminium turc : le ping-pong Ankara-Washington est allé crescendo ces derniers jours, emportant avec lui la livre turque qui a dévissé vendredi de 16% face au billet vert. Au cœur de cette bataille : le sort du pasteur américain Andrew Brunson, actuellement jugé en Turquie pour "terrorisme" et "espionnage", placé fin juillet en résidence surveillée après un an et demi de détention. Les États-Unis demandent sa libération immédiate, alors que la Turquie plaide pour l'extradition de Fethullah Gülen, prédicateur turc établi depuis près de 20 ans sur le sol américain et soupçonné par Ankara d'être l'architecte du putsch manqué de juillet 2016.