Chine : une "sonnerie de la honte" imposée pour ceux qui ne payent pas leur dette

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Plusieurs villes chinoises ont commencé à imposer aux citoyens qui ont une mauvaise note de "crédit social" d'avoir une "sonnerie de la honte" sur leur téléphone pour les désigner publiquement comme de mauvais payeurs.

Le gouvernement chinois note tous les citoyens et cette note est publique, l'objectif étant de remettre les habitants dans le droit chemin. Dans cette logique de rééducation, ceux qui ne payent pas leur dette se voient imposer de force une sonnerie spéciale sur leur téléphone portable, la "sonnerie de la honte", dans plusieurs villes.

Des citoyens stigmatisés

Ce dispositif a pour but d'embarrasser les mauvais payeurs en public. Un journal australien explique qu'elle ressemble d'ailleurs à une sirène. Et les autorités chinoises vont encore plus loin pour stigmatiser ces personnes endettées. Lorsque quelqu'un les appelle, ils reçoivent un message leur indiquant : "La personne que vous appelez a été mis sur une liste noire par le tribunal pour ne pas avoir remboursé ses dettes. S'il vous plaît, exhortez cette personne à remplir ses obligations légales".

Et tout est bon pour stigmatiser les citoyens endettés. Il existe également une application pour géolocaliser ces mauvais payeurs. Ainsi marqués au fer rouge, ils peinent à se réinsérer.

Interdiction de prendre l'avion ou de contracter un crédit

En Chine, une mauvaise note de "crédit social" peut aussi être attribuée pour les dettes ou pour avoir traversé en dehors des passages piétons, s'accompagnant d'autres sanctions. Les "mauvais" citoyens ne peuvent ni prendre l'avion ni contracter un crédit, par exemple. Avec le numérique, Pékin est en train de contrôler tout un peuple, surveillé 24 heures sur 24.

Europe 1
Par Axel de Tarlé, édité par Marthe Ronteix