Donald Trump lance un appel au calme : "Pas de violence, pas de vandalisme"

  • A
  • A
Donald Trump a lancé mercredi un appel au calme à "tous les Américains" à l'approche de nouvelles manifestations.
Donald Trump a lancé mercredi un appel au calme à "tous les Américains" à l'approche de nouvelles manifestations. © AL DRAGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Partagez sur :
Alors que le Congrès s'apprête à mettre en accusation Donald Trump pour avoir encouragé l'assaut contre le Capitole il y a une semaine, le président américain Donald Trump a appelé mercredi "tous les Américains à aider à apaiser les tensions". 

Le président des États-Unis Donald Trump a lancé mercredi un appel au calme à "tous les Américains" à l'approche de nouvelles manifestations à travers le pays.

"Je vous le demande: pas de violence, pas de délits, pas de vandalisme", a écrit le locataire de la Maison Blanche dans un bref communiqué envoyé au moment où le Congrès s'apprête à le mettre en accusation pour avoir encouragé l'assaut contre le Capitole il y a une semaine. 

"J'appelle TOUS les Américains à aider à apaiser les tensions"

"Ce n'est pas ce que nous représentons et ce n'est pas ce que représente l'Amérique", a-t-il ajouté. "J'appelle TOUS les Américains à aider à apaiser les tensions", a-t-il encore écrit.

La présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi venait d'accuser solennellement le 45e président des États-Unis d'avoir "incité à cette insurrection, cette rébellion armée".

 

"Il doit partir, il est un danger évident et immédiat contre la nation que nous aimons tous", a-t-elle martelé dans un Congrès barricadé juste avant le vote sur cette mise en accusation pour avoir encouragé l'assaut du 6 janvier qui a fait cinq morts et a ébranlé la démocratie américaine.

La Maison Blanche sous haute surveillance

La capitale fédérale, placée sous très haute sécurité, était méconnaissable. Images saisissantes : des dizaines de militaires réservistes ont passé la nuit à l'intérieur du Congrès, dormant encore à même le sol alors même que les élus affluaient.

Des blocs de béton ont été disposés pour bloquer les principaux axes du centre-ville, d'immenses grilles métalliques entourent nombre de bâtiments fédéraux, dont la Maison Blanche. La Garde nationale est omniprésente.

Le vote à la Chambre des représentants sur l'acte d'accusation est prévu vers 15H00 (20H00 GMT). Son issue, qui fait peu de doute à la chambre basse contrôlée par les démocrates, marquera l'ouverture formelle de la procédure de destitution contre Donald Trump, qui deviendra le premier président de l'Histoire à être deux fois mis en accusation au Congrès.